Comment bien vieillir en 5 points essentiels (physiquement et psychologiquement)

Dans cet article, nous vous montrons comment bien vieillir physiquement et psychologiquement quand on est à la retraite ou proche. Il existe un mode de vie spécifique pour augmenter ses chances de devenir centenaire et réduire les risques de développer des maladies dégénératives telles qu’Alzheimer, des problèmes cardiaques, le cancer etc…

La vieillesse ne doit pas être synonyme de mauvaise santé et de décrépitude. Pourtant, à partir de 50 ans ou même avant, devant notre miroir ou le regard des gens, Dame Nature nous rappelle à l’ordre avec ces quelques rides bien visibles ou kilos en trop mal placés.

Oubliez la crème anti-âge hors de prix pour combattre le vieillissement ou autre promesse de trouver la fontaine de jouvence. Les conseils pour rester en bonne santé, voire se régénérer dans sa tête et dans son corps sont relativement simples. Le troisième âge doit se passer dans de bonnes conditions, que l’on soit un homme ou une femme ! Gardons aussi à l’esprit que préparer ses dernières années commence quand on est jeune, d’où l’intérêt d’intégrer de bonnes habitudes très tôt.

Quelle alimentation pour bien vieillir ?

Que manger quand on est une personne âgée ? Eh bien de tout, ou presque ! A condition que ce soit des produits de qualité. Nous recommandons de consommer un maximum d’aliments bio labellisés AB. Ils sont en général moins toxiques et un peu plus riches en nutriments essentiels que les autres, surtout en vitamines et minéraux.

Une des clés est d’élever sa consommation d’antioxydants. Avec l’âge, le corps est moins performant dans sa lutte contre les radicaux libres qui contribuent au vieillissement. Ils sont également très utiles pour se protéger contre bon nombre de pathologies et garder un bon système immunitaire. Citons la vitamine C, E ou encore l’acide férulique. Les habitants d’Okinawa avaient un régime traditionnel riche en ces éléments protecteurs (et aussi en omega-3), leur permettant une grande longévité, bien que tendant à se réduire.

Le sucre industriel est à bannir, ou alors en consommer le moins possible. On veillera également à ne pas prendre trop de calories. Manger juste en fonction de ses besoins aide à avoir une bonne espérance de vie. Les quantités de nourriture dépendent de votre corpulence et de votre sexe. Un grand costaud a logiquement besoin de plus d’apports qu’une femme petite et frêle.

Dans la journée, boire 1,75 litre d’eau minérale, jusqu’à 2,5 en été (se forcer même quand on a n’a pas soif). Faire du bouillon de poule est intéressant pour la santé des tissus, puisqu’on consomme ainsi du collagène. On peut aussi se prendre du jus de légumes aussi souvent que l’on souhaite.

Nous recommandons de cuisiner à l’huile d’olive vierge extra (les bonnes huiles se reconnaissent souvent au fait qu’elles sont dans des bouteilles en verre opaque).



Repas type

Lever (à prendre en tout premier)

-Un citron bio pressé dilué dans un bol d’eau minérale

Petit-déjeuner

-75-150 g de flocons d’avoine mélangés avec du lait (végétal si on ne digère pas le lactose ou qu’on est allergique), cuire légèrement ce porridge
-1 banane coupée ou/et quelques poignées de fruits secs
-Plusieurs poignées de cerneaux de noix de Grenoble/amandes/noisettes/noix du Brésil si on n’est pas allergique
-2 kiwis
-2 blancs d’oeuf cuits avec un jaune cru
-Un tasse de thé vert

Déjeuner (vers midi)

-75-150 g de féculents, c’est à dire céréales comme le riz, le boulgour ou pseudo-céréales (quinoa, sarrasin…)
-100 g de poisson maigre ou gras (consommez cru si c’est le cas)/viande rouge/volaille avec la peau si possible
-Mettre deux cuillères à soupe d’huile de colza vierge extra et non cuite
-75 g de légumes verts ou bien colorés en général, variez avec du brocoli, des haricots, céleri, épinards, carottes cuites ou crues etc…
-Un yaourt nature

Goûter/en-cas (facultatif)

-Fruit au choix comme les myrtilles, du raisin etc
-Plusieurs poignées de cerneaux de noix de Grenoble/amandes/noisettes/noix du Brésil

Dîner

-50-100 g de féculents ou pseudo-céréales
-100 g de poisson maigre ou gras/viande rouge/volaille avec la peau si possible
-Un demi-oignon revenu dans une poêle
-Plusieurs feuilles de salade assaisonnée, notamment avec un peu de vinaigre de cidre
-Un yaourt nature

Acheter du coenzyme Q10 pour protéger les cellules de son corps ici.

L’importance de rester actif

L’activité physique régulière stimule la circulation sanguine, donc les nutriments sont mieux acheminés aux cellules et on élimine plus efficacement les déchets produits par l’organisme. On va également produire des endorphines bonnes pour le moral ainsi que les deux hormones de jeunesse par excellence si on fait des efforts courts et intenses : la testostérone et l’hormone de croissance.

Cependant, quel sport pratiquer ? Tous ! Du moins, selon vos capacités. On trouve même des marathoniens de plus de 90 ans ! Nous recommandons particulièrement la pratique de la musculation. Voir nos programmes ici.

Activité artistique ou/et intellectuelle

Si le cerveau n’est pas un muscle, il a tout de même besoin de s’exercer régulièrement. Trop regarder la télé est très néfaste pour cette organe essentiel. Malheureusement, on constate certains excès de la sorte en maison de retraite…

Il faut préférer des choses plus stimulantes, où on utilise ses mains, sa réflexion et ses sentiments. Faire de la peinture est par exemple excellent, ou de l’art en général. Produire quelque chose participe aussi à la fierté de soi.

Notre caboche a besoin de maintenir des connexions, voire d’en créer de nouvelles. Il convient donc de sortir de sa zone de confort et d’essayer de nouvelles choses. Vous n’avez jamais joué aux échecs ? C’est le moment de s’y mettre. Vous étiez nuls en dessin ? Prenez peut-être des cours… Le champ des possibles est très vaste, l’idée essentielle étant de s’occuper.

La vie sociale

Beaucoup trop de seniors vivent isolés. Vivre encore en couple peut grandement aider au bien-être mais parfois, quelqu’un qui vit seul n’a personne ou presque à qui parler. Or, comme nous l’avons vu au-dessus, un cerveau s’entretient et les rapports sociaux sont primordiaux.

Si vous êtes fâchés avec votre famille, peut-être faut-il enterrer la hache de guerre. Si vous n’en avez hélas plus, il n’est jamais trop tard pour nouer des liens et faire des rencontres. Soyez moderne et testez les applications de rencontres, inscrivez-vous dans des associations etc… L’essentiel est de sortir de chez soi et se lancer de petits défis au quotidien.

Thérapies

Afin de vous accompagner, des approches naturelles pour garder la forme existent. Voici certaines (liste non exhaustive):

Naturopathie

Consultez un/une naturopathe certifié(e) pour vos maux, qu’ils soient légers ou sévères (en complément de l’allopathie dans ce cas). Cette médecine douce propose une approche holistique pour régler vos soucis. Outre l’aromathérapie souvent conseillée dans ce genre de démarche, on peut aussi avoir recours aux fleurs de Bach.

Ostéopathie

En cas de douleur chronique, de raideurs etc… Une petite séance chez un ostéopathe peut beaucoup vous soulager. Pour un entretien du corps, nous conseillons une consultation tous les 6 mois.

Balnéothérapie

L’eau, c’est la vie ! Pas seulement pour s’hydrater de l’intérieur mais aussi pour profiter de son pouvoir stimulant. Elle a un effet bénéfique sur tous les systèmes du corps humain et les massages sont très agréables. N’hésitez pas à tester la thalassothérapie à l’eau de mer ou encore la crénothérapie (cures thermales) et ses eaux minérales naturelles.

Vidéo

Pour en savoir plus sur le sujet du vieillissement, voici une vidéo :

Infographie

infographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *