Comment bricoler facilement (grâce à plus de 17 trucs à savoir)

Comment bricoler facilement ? Réparer, rafistoler, créer, décorer… Tant de notions sont associées au bricolage qu’aujourd’hui, on en oublie un peu le sens.

Là où l’amateur voit dans le bricolage un savoir-faire abouti, le professionnel, lui, se contente de bannir ce mot de son vocabulaire… Mais rassurez-vous, un terrain d’entente est possible. Aujourd’hui, nous allons donc tenter de vous donner notre définition du bricolage, loisir pour certains ou corvée pour d’autres (ce que nous allons arranger !).

Notre objectif ? Vous donner à la fois l’envie de bricoler et les conseils et trucs indispensables qui feront presque de vous un pro du bricolage.

Bricoler, c’est quoi ?

bricoler

Bricoler, c’est avant tout vouloir faire quelque chose de ses propres mains. Et si plusieurs raisons peuvent vous avoir poussé à venir lire cet article sur le bricolage, une certitude persiste : vous ferez de vos mains les meilleurs outils de la maison…



Les travaux de la maison

La majeure partie du temps, la maison est à l’origine de cet engouement soudain pour le bricolage. Les menus travaux qu’il faut accomplir, en maison comme en appartement, ne trouvent quasiment jamais de fin. Et pour cause, notre chez soi bouge ! Les enfants grandissent, changent de goûts, souhaitent réaménager leurs chambres…. Quant aux parents, ils installeraient bien une bibliothèque dans la chambre de l’aîné parti à l’université…

Et si l’on ne parle ici que de grands changements pour votre maison, ce sont en réalité les petites choses de la vie quotidienne qui vous amènent au bricolage. Un robinet à changer, une étagère à réparer, des fissures à boucher…

C’est donc principalement dans les domaines techniques de la plomberie, de l’électricité ou encore de la maçonnerie que le bricolage maison tire son origine. L’idée pour le bricoleur amateur est de réduire ses frais d’entretien de la maison en s’y attelant lui-même, comme par exemple construire une niche ou un abri pour ses animaux. Ainsi, il économise des sommes d’argent parfois considérables et, par la même occasion, acquiert de nouvelles compétences.

Toutefois, encore faut-il qu’il s’y prenne bien ! Car bien bricoler à la maison n’est pas quelque chose qui s’apprend en un claquement de doigts. Réparer de l’électroménager, changer un équipement électrique ou des éléments de plomberie requièrent en effet beaucoup d’attention, de précision et de rigueur !

Ce sont des activités qui peuvent comporter quelques risques. Parmi lesquels une perte de temps et d’argent, ou bien sûr, un accident physique.

Les loisirs créatifs

Bien entendu, il est beaucoup plus facile de s’initier au bricolage lorsqu’il s’agit d’un loisir créatif, une envie soudaine de « faire soi-même ». Les motivations sont ici différentes.

Le dépassement de soi, la créativité, l’imagination ou encore la personnalisation de l’objet sont à l’honneur. Notamment avec le récent retour du Do It Yourself (DIY) qui invite de plus en plus de personnes à concevoir elles-mêmes leur décoration.

De nombreux manuels sont édités, des vidéos publiées, des forums ouverts sur le thème du bricolage en général. La couture, le pliage papier, la petite menuiserie, la mécanique, le réemploi de matériaux comme les emballages plastiques ou bien le bois flotté…

Le DIY a ouvert le bricolage sur une grande variété de thématiques, matériaux et techniques. Il pousse à créer avec peu de choses, et surtout avec des éléments de la vie quotidienne. En d’autres termes, le DIY invite le designer qui sommeille en chacun de nous à s’éveiller et s’exprimer au travers d’une création artistique, personnelle et/ou pratique.

La rénovation

Réparer, créer et rénover. Voilà une troisième notion qui se différencie des deux premières dans le sens où le bricolage invite également à redonner vie à nos objets.

La rénovation à la maison, c’est attribuer de nouvelles caractéristiques à un objet qui nous tient à cœur mais qui est abîmé, usé, vieilli. Il y a donc parfois une part de nostalgie qui nous pousse à vouloir apprendre à bricoler. La table d’un grand-père à poncer, un vêtement à raccommoder, un vieux tapis à nettoyer…

Aussi absurde que cela puisse paraître pour certains, les objets qui nous entourent chez soi ont leur mot à dire ! Il est donc temps pour vous de sortir ces vieux objets, si précieux à vos yeux et pourtant enfouis au fin fond de votre grenier…

Pour des valeurs éthiques

Bricoler, c’est également contribuer à lutter contre la surconsommation et le gaspillage. Bricoler avec des palettes par exemple, permet la réutilisation de pièces de bois parfois en très bon état.

Les palettes sont très utiles pour concevoir du mobilier de jardin, des estrades et terrasses extérieures pour jardins etc… En revanche, nous ne les recommandons pas pour la fabrication de mobilier intérieur. Effectivement, certaines sont largement traitées avec des produits qui peuvent s’avérer nocifs.

Pour donner un autre exemple, l’obsolescence programmée d’éléments tels que l’électroménager ou l’audiovisuel de votre maison fait que ceux-ci ont une durée de vie limitée. C’est un moyen qu’ont trouvé beaucoup d’industriels pour pousser le consommateur à jeter et racheter continuellement au cours de sa vie.

Mais si certains se plaisent à vouloir changer de modèle de machine à laver régulièrement, d’autres souhaitent lutter contre ce système. Et l’une des solutions est bien évidemment d’apprendre à réparer les appareils (bien souvent électroniques).

De plus, la récente tendance à vouloir consommer durablement, localement et de diminuer son empreinte écologique pousse certains individus à vouloir réparer, rénover, l’ensemble des objets présents dans la maison.

Ainsi, en bricolant, vous faites partie intégrante de ce mouvement dont les valeurs vont au-delà de la simple corvée ou du loisir créatif. Vous optez pour un mode de vie durable.

Le bricolage : pour qui ?

Le bricolage, et particulièrement le DIY, englobe dans ce même mouvement des techniques et compétences diverses et variées, dans le but de toucher un maximum de personnes ! C’est en quelque sorte une démocratisation du bricolage, qui jusqu’à peu, était d’office attribué aux hommes.

Par des activités simples, l’utilisation d’outils pas ou peu dangereux, le DIY propose même aux plus jeunes de s’initier à des activités qu’on ose aujourd’hui associer au bricolage. Le pliage de papier, par exemple, permet de créer, avec beaucoup de dextérité certes, de magnifiques abats-jour. Ceux-ci font même parfois la une de certains magazines de déco !

Ainsi, et contrairement aux idées reçues, le bricolage n’est plus réservé aux hommes. Il invite au contraire tout individu à faire quelque chose de ses mains ! L’homme peut donc mettre sa virilité de côté, car bricoler avec sa femme est devenu courant et facile.

De même, enfants et personnes âgées ou en situation de handicap sont tout à fait disposés à bricoler seuls ou en groupe. Et pour cause, si on réfléchit un peu, la maîtrise du geste manuel est quelque chose qu’on apprend très tôt, et qui nous sert tout au long de notre vie.

Où bricoler ?

Alors très vite, que vous restiez bricoleur amateur ou deveniez bricoleur professionnel, vous vous apercevrez que cette activité exige un lieu spécifique. Finis les outils éparpillés dans les petits tiroirs du bureau. Finie la mécanique sur le plan de travail de la cuisine.

Pour bien bricoler, aménagez-vous un établi digne de ce nom et rassemblez vos outils à proximité de celui-ci ! Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous…

Garage

Le garage, si vous en possédez un, est généralement une solution à laquelle on pense en premier lieu. Notamment si vos premières œuvres ont été effectuées sur votre voiture, votre moto ou votre vélo.

Vous aurez alors inconsciemment organisé un petit espace avec les différents outils indispensables à la petite mécanique. Puis vous aurez sans doute mis dans cet espace le marteau et la visseuse qui vous ont été utiles afin de monter votre premier meuble Ikea.

Il est grand temps d’aménager votre établi dans votre garage. Et même si la place n’est pas monnaie courante en ce lieu, dites-vous qu’un établi, au départ, ne requiert qu’un minimum d’espace ! Une petite planche assez large sur deux tréteaux fait amplement l’affaire en attendant de vous offrir l’établi robuste de vos rêves…

Atelier personnel

atelier

Pour beaucoup, le bricolage s’est avéré une activité libératrice, utile au fonctionnement de la maison ET de son mode de vie. Travailler avec vos mains vous procure joie et satisfaction ? Ou aussi absurde que cela puisse paraître, du repos ? C’est très bon signe ! Vous êtes sur la bonne voie pour devenir un bricoleur assermenté.

À ce stade, votre garage se transformera peu à peu en atelier personnel. À moins qu’il n’ait la capacité suffisante pour accueillir votre véhicule ET votre atelier, votre choix a penché pour ce dernier.

Vous avez juste fini de monter votre établi flambant neuf, à proximité de l’accès à l’eau qui s’avère indispensable au bricoleur. Les étagères qui recevront les outils sont fixées au mur, et les boîtes de rangement pour vos consommables assemblées.

Ça y est, vous êtes en possession de votre tout premier atelier personnel de bricolage. Profitez-en ! Tous les bricoleurs ne sont pas aussi chanceux… Et si vous vous sentez concerné ici, ne vous inquiétez surtout pas. Des solutions alternatives existent également pour ceux qui n’ont ni garage ni atelier personnel.

Fab lab

fab lab

En ville notamment, mais pas seulement, nombreux sont ceux qui souhaitent bricoler mais qui, malheureusement, n’en ont pas les moyens. Un local personnel pour bricoler représente un coût considérable pour celui qui souhaite s’initier à cette activité durant son temps libre.

De plus, les outils, et surtout l’électroportatif, représentent un budget conséquent. C’est pour cette raison que des lieux, appelés communément Fab labs aujourd’hui, sont nés en France il y a une dizaine d’années.

Officiellement, le Fab lab est apparu aux Etats-Unis en 1990 avec ce que l’on appelle alors les hackerspaces, devenus plus tard makerspaces. Ces lieux étaient à l’origine des espaces dédiés aux petits génies de l’informatique, de la programmation et de l’électronique.

Petit à petit s’y sont invitées la robotique, la domotique et l’ingénierie. La philosophie des hackerspaces étaient entre autres basée sur le principe de libre échange d’informations, conseils, recherches autour de ces différentes thématiques. L’idée était de promouvoir le « savoir » et le « faire » au sein d’un groupe de personnes passionnées.

Aujourd’hui, ces idées sont bien toujours présentes. Elles font l’essence même de ces lieux qui trouvent leur place dans la plupart des grandes et moyennes villes de France, d’Europe, et plus largement des pays développés ou en voie de développement.

Plus concrètement, un fab lab est un lieu où sont mis à disposition de chacun des outils manuels, électroportatifs ou encore numériques. Ils proposent généralement un espace de travail commun à tous les adhérents, des espaces de stockage pour les travaux en cours, et bien entendu des formations à la pratique des différents outils.

C’est donc un endroit ludique, utilitaire et convivial où chacun apporte sa part de créativité et de connaissances. Le Fab lab est une alternative qui vous permettra de bricoler moins cher, dans un cadre d’échanges plus riche…

L’outillage

Il est grand temps de vous en dire plus quant aux outils à utiliser pour le bricolage. Ceux-ci sont nombreux, et varient selon les domaines. C’est pourquoi il est difficile d’en dresser une liste exhaustive.

Néanmoins, il y a un assortiment d’outils indispensables à avoir si on souhaite se mettre au bricolage très sérieusement.

Les outils manuels

outils

Pour commencer, quelque soit votre domaine de prédilection pour le bricolage, il vous faut avoir un coffret ou une boîte à outils de base avec les outils essentiels aux travaux manuels. Il s’agit de ceux que vous utiliserez le plus souvent, pour des « bricoles » en tout genre. Ainsi, si vous ne les avez pas encore, courrez acheter les éléments suivants dans vos magasins de bricolage favoris :

Le marteau : utile pour tout, notamment planter des clous pour mettre vos cadres au mur. Mais également très utile pour monter un meuble en kit (à utiliser dans ce cas avec une cale en bois pour ne pas abimer votre meuble).

Les tournevis : en attendant d’avoir la tant appréciée visseuse-perceuse, le tournevis plat ou le cruciforme vous sauveront la mise plus d’une fois ! Pour le montage et démontage d’appareils électroniques, ceux-ci sont plus fins, plus petits et tout aussi indispensables !

Clés anglaises, clés à molette, clés Allen, clés plates et clés à cliquet : celles-ci sont très utiles pour tous vos travaux de mécanique et d’assemblage ! Avec elles, boulons et écrous n’ont désormais plus de secrets à vous cacher… Astuce rangement : disposez-les sur un plateau vertical en face de votre établi. Vous perdrez beaucoup moins de temps à chercher la bonne clé !

Limes, râpes et rabots à main : quelque soit le matériau, ces instruments vous permettront d’enlever de la matière par le simple geste de votre main. Vous façonnez ainsi les formes que vous souhaitez sur bois, métal, plâtre…

La scie égoïne et la scie à métaux : les incontournables de la coupe en tout genre. Évidemment il s’agit là d’outils utiles pour de petits travaux. Si vous souhaitez vous façonner un meuble, nous vous conseillons vivement d’investir dans des outils électroportatifs.

Acheter une très belle boîte à outil complète en chrome ici.

Les outils électroportatifs

Si les outils à main présentent certains risques, ils ne sont rien face à des outils électroportatifs. C’est pourquoi, dès utilisation de ceux-ci, il est incontournable de vous munir d’éléments de protection pour être en totale sécurité. Les gants, autogrippants en cuir épais ou en silicone sont à choisir selon les travaux que vous pratiquez.

Le masque antipoussière et à capsules carbones est indispensable lorsque vous utilisez des produits toxiques (acétone, acides, peintures…) ou lorsque vous travaillez des matériaux poussiéreux (bois, pierre, plâtre, béton…).

Les lunettes de sécurité sont recommandées pour chacune des utilisations de machines.

Perceuse et perforateur : ces outils sont très pratiques lorsqu’il s’agit de trouer un matériau : trous muraux dans plâtre, brique, béton, bois… Ou pour assembler un meuble. Il vous faut en effet pré-percer les assemblages avant d’insérer vos vis.

Scie sauteuse : celle-ci est très appréciée lorsqu’il s’agit de couper des matériaux selon des courbes. Elle est recommandée pour le travail du bois, le bois composite (ou aggloméré) mais également les plaques de métal. Attention alors à utiliser ici la bonne lame de scie sauteuse !

Scie circulaire : au contraire de la scie sauteuse, la scie circulaire permet de réaliser des découpes droites très propres ! Attention à la mise en place de votre environnement de travail car ici, l’accident peut être fatal… Il est alors recommandé de travailler avec des serre-joints et des tréteaux pour maintenir chacune des pièces usinées.

La ponceuse : cet outil remarquable vous permet de poncer des surfaces de matériaux divers. Recommandée pour le bricolage du bois, elle permet aussi de travailler le métal, le béton afin d’en obtenir une surface plane et finie. Elle est à utiliser avant la phase de finition, qui consiste à vernir un élément, le peindre, le lustrer, le cirer…

Acheter une perceuse sans fil très pratique ici.

Les consommables

Vous l’aurez compris, chacune de ces machines électroportatives nécessitent l’achat de consommables. Ce sont les bandes de papier à poncer pour la ponceuse, les forets pour la perceuse, les embouts de vissage pour la visseuse, les lames pour les scies… Mais également le vernis, la peinture, les produits de nettoyage tels que le white spirit, l’alcool à brûler, l’acétone, le vinaigre blanc… La liste est longue !

Ne les oubliez pas avant de commencer vos travaux de bricolage, vous pourriez le regretter…

Les outils numériques

Enfin, les outils numériques tels que la découpe laser, la fraiseuse numérique, l’imprimante 3D ou encore la découpe vinyle, sont les rares outils que vous aurez la chance d’utiliser ou de voir en atelier de fabrication industrielle ou bien au sein de lieux alternatifs tels que les Fab labs.

La récente démocratisation de ces outils fait que tout un chacun peut envisager d’y avoir recours pour ses projets personnels. Ils permettent de graver, découper des formes complexes selon un fichier numérique préalablement dessiné via un logiciel de dessin vectoriel ou de conception 3D, ou également créer des stickers, un logo…

Pour cela, nous vous conseillons de vous rapprocher du Fab lab le plus proche ou d’un expert. Il sera en mesure de vous communiquer les dispositions à prendre pour parvenir à les utiliser.

Les étapes d’un projet de bricolage

Avant de vous lancer dans un projet de bricolage, il est important de suivre un certain nombre d’étapes afin de ne pas faire d’erreurs impardonnables. Si vous souhaitez par exemple bricoler une chaise, voici les démarches qui pourraient vous être utiles de suivre.



Se documenter

Avant toute chose, renseignez-vous sur ce qui a été fait ! Tous les supports sont les bienvenus pour obtenir un maximum d’informations : tutoriels vidéos sur Internet, émissions TV telles que D&CO, manuels de menuiserie, de tapisserie et d’ameublement, blogs, forums…

Lisez un maximum, observez les gestes afin de les répéter au mieux lorsque vous passerez à l’action !

Esquisses

Lorsque l’idée est en place dans votre tête, sortez-la sur papier en esquissant, en faisant un dessin. Les croquis et schémas préciseront votre projet.

Il est important de ne pas passer cette étape, car la première idée qu’on se fait d’un projet est rarement la bonne. Des modifications peuvent facilement être apportées sur un croquis qui fait ressortir les éléments à modifier.

Prise de cotes

Là aussi, qu’il s’agisse de réaliser une chaise ou concevoir un meuble sur-mesure lié à un environnement particulier, la prise de cotes est une étape fondamentale. Relevez avec rigueur et précision chacune d’entre elles !

Dans le cas d’une chaise, vérifiez quels sont les cotes les plus communes, mesurez vos chaises à la maison, au travail, en espace urbain… Selon l’utilisation, celles-ci peuvent être très différentes !

Conception

Une fois ce travail de relevé réalisé, vous êtes en mesure de produire un plan précis de votre chaise. Toutes les cotes doivent y figurer.

Privilégiez également un trait fin pour le dessin, afin de pouvoir montrer chacun des détails les plus importants. Ce plan sera votre guide tout au long de l’usinage et de l’assemblage de votre meuble.

S’approvisionner

Le plan permet également de faire un quantitatif des matériaux à utiliser et des consommables nécessaires : quantité de bois, vis, colle, surface de vernis, tissu pour la tapisserie,… Vous obtiendrez tous ces éléments dans le magasin de bricolage le plus proche.

Les plus courants sont assez fiables : Castorama, Bricorama, Mr Bricolage… Chacun d’eux a en principe un catalogue en ligne. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur celui-ci afin de gagner du temps !

Préparation de l’espace de travail

Vous avez maintenant tous les éléments en main pour pouvoir commencer à travailler. Cependant, ne négligez pas la préparation de votre espace de travail !

Assurez-vous d’avoir la place nécessaire à l’usinage de vos pièces. Il est important d’être à l’aise lorsqu’on bricole. Car les erreurs arrivent le plus souvent dans la précipitation, le stress, l’embarras de choses qui traînent…

Réalisation

Vous êtes désormais en mesure de commencer à usiner ! Ici, pas de conseils particulier à vous donner. Si vous n’êtes vraiment pas à l’aise avec les outils électroportatifs, nous vous invitons, pour une première utilisation, à vous tourner vers un professionnel ou des personnes compétentes en la matière. Sinon, n’hésitez surtout pas à vous entraîner sur des éléments « martyrs ». Vous affirmerez ainsi votre geste avant d’attaquer vos belles pièces de bois.

Aussi, pensez à ne pas faire les choses dans la précipitation. La nervosité et le bricolage ne font pas bon ménage ! La concentration est de mise, alors détendez-vous et ne pensez à rien d’autre qu’à votre chaise. Les erreurs d’inattention sont vite arrivées.

L’entretien des outils

Vous avez désormais toutes les astuces pour bricoler comme un pro ! Nous vous donnons cependant un dernier conseil : il faut veiller à bien nettoyer ses outils à la fin de chacun de ses travaux.

Car savoir bricoler, c’est avant tout prendre soin de ses outils et de son espace de travail. Et si vous êtes bien souvent fatigué au moment de le faire, rappelez-vous que sans eux, vous ne pourriez pas bricoler ! Dépoussiérez, rincez, lavez votre espace de travail, ordonnez vos rangement. Vous en serez d’autant plus satisfait lorsque vous aurez un autre projet de bricolage.

De même, pensez à entretenir vos créations afin que celles-ci durent dans le temps !

Vidéo bricolage

Voici de super idées bricolage en vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *