Comment prendre une photo comme un pro en + de 17 savoirs

Comment prendre une bonne photo ? C’est un vaste programme puisque la photographie est un domaine très vaste qu’on désigne comme le 8ème art. Pour bien débuter il faut connaître quelques techniques.

De nos jours, l’image fait partie de notre quotidien. On a mille et une raison de vouloir apprendre à faire des photos. Que ce soit pour immortaliser un événement, alimenter son fil Instagram ou poser pour son profil Linkedin, savoir prendre des photos est essentiel.

Lumière, cadrage et autres réglages sont des notions à savoir au moment de prendre la photo mais aussi après l’avoir prise, dans l’optique de l’améliorer.

Que vous utilisiez un compact numérique, un smartphone ou un Reflex, nous vous donnons les bases essentielles pour prendre de belles photos nettes sans avoir recours à un professionnel.

Le matériel en photographie

matériel photo

Le matériel n’est pas réservé aux photographes professionnels qui prennent des photos de mariage, animalières ou autres.

Achetez un trépied de qualité n’est pas à la portée de tous mais la photographie amateur sera d’un meilleur niveau grâce à ce genre d’outil indispensable à la stabilité.

En ce qui concerne les éclairages, ils sont facultatifs, à moins de vous spécialiser dans le shooting photo et les portraits en studio.

Dans tous les cas, si vous le pouvez, consultez les avis internet mais aussi des reviews de professionnels afin de savoir quels sont les meilleurs appareils selon votre budget.

Sachez qu’on trouve des smartphones neufs à 150 euros et qui font du bon travail, avec un peu de maîtrise.

Acheter un Samsung Galaxy J5 ici.

Acheter un appareil Canon EOS 750D Reflex ici.

La composition et le cadrage d’une photo

Que vous soyez adepte de la photo de paysage, la photo d’événement ou la photo minimaliste, la composition et le cadrage sont extrêmement importants. Ce sont des éléments difficiles voire impossibles à arranger sur un logiciel de création.

Pour débuter la photo, il est indispensable de connaître ces quelques règles et astuces. Votre fibre artistique pourra ensuite s’en affranchir.



S’aider de la grille

Sur la plupart des appareils photo, une grille habille l’écran. Elle le divise à l’horizontal et la verticale en 3 parties égales, ce qui aboutit à 9 carreaux.

La règle des tiers consiste à placer les éléments de votre photo sur les lignes ou au niveau des intersections. L’exemple le plus classique est la photo d’une plage.

Au premier plan, sur la ligne horizontale, vous aurez le sable, dans la deuxième partie, au centre, la mer, et enfin tout en haut, c’est le ciel qui remplira le dernier tiers horizontal.

Remplir le cadre

La photo portrait est un bon exemple de photo qui remplit le cadre : un cadrage resserré sur un visage évite que le regard se perde dans le décor et l’arrière plan.

L’intensité de la photo sera décuplée par cette proximité. Cette technique est d’autant plus intéressante qu’elle peut transmettre l’émotion de la personne photographiée. D’où l’intérêt de la mise au point sur les yeux.

Cette technique fonctionne également pour les animaux et les sujets inanimés.

L’équilibre symétrique

Les lignes naturelles présentent dans la nature ou dans l’architecture urbaine sont d’excellents repères pour prendre une photo. Elles peuvent être diagonales, horizontales ou verticales.

Notre regard va naturellement suivre les lignes, ce qui pourra conférer à votre photo une certaine profondeur. Selon que les lignes soient symétriques ou asymétriques, le résultat ne sera pas le même.

A vous de vous placer de telle sorte que le rendu convienne à ce que vous souhaitez que la photo exprime : l’ordre, la platitude, la profondeur, le contraste…

Les contrastes

En photographie, les contrastes sont pluriels. Ils peuvent provenir des couleurs, textures, émotions transmises, de l’asymétrie des lignes directrices, matériaux naturels et artificiels, d’une composition surprenante, associations d’objets ou d’idées originales, incongrues ou inhabituelles…

Travailler sur les contrastes permet de créer une photo pleine de sens et d’intensité.

Créer un cadre avec l’environnement

Lorsque vous souhaitez prendre en photo un objet précis, essayez de l’encadrer avec l’environnement autour. Par exemple, utilisez les feuillages alentours pour encadrer un oiseau qui piaille, ou encore le cadre d’une fenêtre pour prendre comme cible le balcon de l’immeuble d’en face.

Ces cadres naturels offriront un caractère original à votre cliché.

Les textures et motifs

Une photo dont le cadre est totalement occupé par un motif ou une texture particulière peut être particulièrement intéressante.

La répétition d’un motif va donner une impression d’infinité déconcertante et les reliefs de la texture pourront conférer plus ou moins de profondeur à la photo.

Varier les points de vue

Au ras du sol, à hauteur d’homme, en contre-plongée, en cadrage large ou au contraire en cadrage serré, une photo originale sera souvent prise d’un point de vue insolite.

Photographier une personne ou un monument depuis le sol rendra le sujet imposant, bien plus que s’il avait été pris debout.

La profondeur de champ

La profondeur de champ permet de mettre en exergue le sujet de la photo en floutant totalement ou partiellement les éléments secondaires.

Avec une faible profondeur de champ, le sujet devenant le seul élément net, notre regard est mobilisé par celui-ci.

Au contraire, si l’on souhaite insister sur l’environnement plutôt que sur un objet particulier, on utilise une large profondeur de champ.

Les techniques en photographie avec un Reflex

Avant de se lancer dans la photographie, il faut apprendre à maîtriser la lumière, le cadrage et divers réglages qui feront la différence.

L’exposition

exposition

En mode automatique, votre appareil photo se chargera de régler lui-même l’exposition. En cas de faible exposition (basse luminosité), il déclenchera probablement le flash.

Ce n’est pas toujours la bonne solution car selon l’image que vous souhaitez obtenir et l’effet de la photo, il est possible qu’une surexposition ou une sous-exposition soit intéressante. En mode manuel, vous pourrez garder la main sur ce point.

Une photo surexposée sera beaucoup trop lumineuse, les contrastes seront peu visibles.

Une photo sous-exposée sera très sombre et le sujet ne sera pas mis en valeur de manière standard.

Pour régler manuellement un problème de surexposition ou de sous exposition, vous pouvez jongler avec la sensibilité ISO, l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation.

Si vous ne maîtrisez pas tout à fait ces notions, une fonction est disponible sur les appareils photos. Il s’agit d’un bouton représentant un carré avec le symbole + et -. A vous d’augmenter ou réduire l’exposition en fonction du type de photo que vous voulez prendre.

Avec un Reflex, shootez en RAW plutôt qu’en JPG. Cela vous permettra de faire de très belles améliorations en post-production.

La pose longue

La pose longue est une technique très utile dans plusieurs contextes. Elle permet d’exprimer la vitesse, le mouvement mais aussi de faire disparaître totalement des personnes ou des éléments mobiles de votre prise de vue.

C’est une technique souvent utilisée, notamment lorsqu’on photographie un monument ou un espace très fréquenté.

La pose longue consiste à augmenter le temps d’exposition. Cela nécessite que l’appareil photo reste immobile pendant le temps de la photo car une fois que vous aurez appuyez sur le bouton, l’appareil ne devra pas bouger durant les secondes que vous lui aurez indiqué (ne pas confondre avec le retardateur !).

Classiquement, votre temps d’exposition est réglé sur 1/300 environ. Si vous l’amenez à 1 seconde, voire une trentaine, l’appareil va enregistrer ce qu’il voit pendant ce laps de temps puis composer l’image à partir du fond immobile et des éléments en mouvement.

Pendant ces secondes prédéfinies, vous pouvez choisir d’agir différemment selon ce que vous souhaitez représenter.

La pose longue pour exprimer le mouvement

Vous connaissez très certainement ce type de photos qui nous montrent une grande ville de nuit, New York ou Tokyo par exemple. Les lumières des voitures laissent un trainée linéaire sur la route mais la carrosserie disparaît complétement.

C’est avec la pose longue que vous obtenez ce résultat. Il suffit juste de régler la vitesse (1 seconde suffit pour ce type de photo) et de modifier l’ISO par rapport à ce réglage. Posez l’appareil sur un trépied et shootez.

La pose longue pour faire disparaître les « parasites » mobiles

Il vous arrive certainement de vouloir prendre une photo fabuleuse mais de vous retrouver avec des gens qui passent devant votre prise de vue et qui gâchent le résultat.

Patience, un trépied, une longue exposition et le tour et joué. S’il s’agit d’un monument ou d’un paysage, posez votre trépied avec une vitesse longue, par exemple 30 secondes.

Les mouvements des personnes présentes seront analysés comme des traînées, voire complètement effacées selon la vitesse que vous choisissez et en fonction du choix artistique qui vous anime.

La pose longue pour dédoubler une personne ou un objet

Comme nous l’avons vu, la vitesse pose longue permet de jouer avec les corps en mouvement. Jouons donc à dédoubler des personnes ou des objets sur une seule et même photo, votre sujet pourra apparaitre plusieurs fois dans des positions différentes.

Pour cela, il vous suffira de réduire la vitesse. Posez votre appareil sur un trépied et demandez à ce que votre sujet reste statique pendant un temps déterminer.

Par exemple, pour qu’il apparaisse à deux endroits différents, il s’agira de garder la même position jusqu’à la moitié du temps.

Sur une durée de 30 secondes, votre sujet devra tenir la pose pendant 15 secondes à un endroit puis les quinze suivantes à un autre.

Soyez précis dans le décompte des secondes car à une seconde près l’un, des deux sera plus ou moins transparent. A moins que ce soit là un choix artistique encore une fois.

Le light painting

Pour des photos fun et féériques, posez votre appareil sur un trépied dans un endroit sombre et munissez-vous d’une source de lumière : lampe torche, briquet, smartphone…

Choisissez une longue exposition. Faites des mouvements devant, écrivez votre nom dans les airs par exemple.

L’importance de la composition

Il est vrai que la question des réglages est importante mais une bonne photo dépendra aussi et surtout de votre art de la composition. Car la postproduction permet aujourd’hui des miracles.

Le contre-jour

En général, on évite le contre-jour qui peut gâcher une photo. Mais les rayons du soleils peuvent parfaitement donner un style à votre photo.

Pour que le résultat soit correct, il s’agira de compenser l’exposition et travailler sur une petite ouverture. L’utilisation du flash permettra d’égaliser les lumières, celle qui vient du soleil et celle de l’appareil photo.

Le panorama

Sur les smartphones et appareils numériques, vous aurez une fonction intégrée pour faire un joli panorama.

Avec un Reflex, vous pourrez travailler le panorama en post-production grâce à Photoshop ou Adobe Lightroom.

Pour ce faire, il faut garder dans l’idée un point fixe et faire plusieurs clichés autour de ce point pour ensuite les rassembler sur le logiciel de retouche photo.

High key/low Key

Le concept est de privilégier les tons clairs ou au contraire les tons sombres.

Pour une photo high key, il faut augmenter l’exposition de 3 diaphragmes et pour une photo low key, il faut la réduire de 3.

En postprod, travaillez la balance des blancs et les contrastes.

HDR

Utilisez un trépied pour les photos HDR. Cela consiste à utiliser plusieurs expositions différentes sur une seule et même photo. C’est un type de photo qui fonctionne bien sur les paysages colorés.

La technique consiste à prendre trois photos d’un même sujet en réglant votre objectifs sur trois expositions différentes : 0 , -1 , +1.

Dans un logiciel de retouche, on va ensuite assembler ces photos, les fusionner pour créer un beau dégradé qui génère des lumières par la différence des contrastes.

Prendre une photo sur smartphone

photo smartphone

La technologie des téléphones mobiles récents fait désormais des prouesses. Il est tout à fait possible d’obtenir des clichés de très bonne qualité, tant au niveau de la netteté, des couleurs ou encore de la lumière.

Ça a été par ailleurs le premier argument de vente d’Apple pour l’iPhone X. Et pour cause, l’avènement des réseaux sociaux et du culte de l’image enjoint les utilisateurs à photographier des choses et/ou eux-mêmes quotidiennement. Il y a heureusement de petites astuces pour bien photographier avec un smartphone.

Plusieurs trucs permettent d’optimiser son expérience photo avec son portable. Si vous faites des photos en extérieur, pensez d’abord à recharger votre batterie à fond car le smartphone est gourmand. Il serait dommage de louper le coucher de soleil à cause d’une erreur de logistique.

Faites toujours attention à ne pas abîmer le capteur, nettoyez-le avant chaque cliché.

Prenez des clichés sous des angles différents, vous pourrez avoir de jolies surprises. Observez au préalable votre sujet de tous les côtés pour vous faire une idée de la hauteur que vous devez prendre.

Utilisez la mise au point incluse dans le smartphone pour faire une photo mais évitez un maximum de zoomer. Préférez plutôt avancer le plus possible vers votre sujet (sans vous mettre en danger).

Sur les smartphones, il est généralement question d’un zoom numérique qui va altérer la qualité de l’image. Pour être plus précis sur la mise au point automatique, toucher votre cible sur l’écran.

Essayez un maximum d’être stable, tenez toujours votre appareil à deux mains et si possible, utilisez un trépied.

Désormais, votre portable peut servir à autre chose que faire de belles photos de soi. Il a la capacité de vous faire aller plus loin dans l’art de la photographie.

Prendre une photo pour les réseaux sociaux

réseaux sociaux

Instagram

Instagram est devenu le réseau social incontournable pour le photographe amateur mais aussi professionnel.

Si vous possédez un Reflex et que vous souhaitez utiliser cette application pour faire connaître vos oeuvres, vous pouvez transférer vos photos sur l’application Instagram grâce à Gramblr.

La photo Instagram répond à une esthétique particulière. Votre feed Instagram doit si possible s’organiser selon une logique des couleurs, des tonalité ou des sujets.

Disons que vos photos devront au minimum, si vous jouez le jeu, avoir une cohérence par pack de 6.

Visuellement, ce doit être fluide pour que l’on cherche naturellement à scroller vers le bas. Ainsi, on s’attend à ce que la composition soit bien travailler sur chaque photo.

Linkedin

Linkedin est un réseau social professionnel, il permet de vous créer des contacts dans votre domaine.

Votre photo ne doit pas trop sortir de l’ordinaire tout en étant originale si possible. Le plus simple est de mettre une photo que vous seriez capable de mettre sur un CV.

Facebook

Pendant longtemps et après Skyblog, Facebook a été le havre de la photo de profil dans sa salle de bain. Ce n’est toutefois pas synonyme de bon goût.

Aujourd’hui, sachez que la plupart des nouvelles rencontres que vous ferez, professionnelles ou plus romantiques, taperont votre nom sur FB pour se faire une idée de votre personne.

Sélectionnez donc des photos sur lesquelles vous êtes à votre avantage et peu répréhensibles.

Faites également attention aux personnes que vous exposez. Des photos prises sans autorisation peuvent vous faire encourir des risques judiciaires.

Snapchat

Snapchat a ajouté un peu de magie aux selfies. Cette appli ne sert pas à créer de la qualité, elle permet surtout du divertissement avec les nombreux filtres qu’elle propose.

Prendre quelqu’un en photo

Le selfie stick a révolutionné la photo de groupe mais parfois, nous ne sommes pas invités à apparaître sur la photo.

Demandez bien à la personne que vous photographiez ce qu’elle veut exactement.

Pour agrandir la personne, prenez la photo en contre-plongée. C’est un angle qu’une personne habituée au selfie connaîtra moins.

Les photos studio

Les photos professionnelles ou photos studio demandent une certaine préparation.

Pour un portrait type studio, il faut tout d’abord que votre sujet soit à l’aise devant l’objectif. Au niveau technique, il faudra jouer sur la profondeur.

En clair, votre fond sera flou pour pouvoir mettre en valeur le modèle. Pour ce faire, choisissez la fonction priorité à l’ouverture.

Plus l’ouverture sera grande, plus l’effet photo pro sera visible. Ensuite, faites bien la mise au point sur les yeux de votre sujet.

Utilisez des flashs, spots et un fond uni pour accentuer le professionnalisme de votre cliché.

Les photos culinaires

Avis aux instagrameurs, la photo culinaire est un réel art. Prendre son plat en photo n’est pas toujours facile. Il faut d’abord qu’il soit visuellement ragoûtant de base.

En revanche, une photo mal prise peut rendre votre repas peu attractif. Ici, le rôle de la composition est essentiel.

N’hésitez pas à prendre les photos de très près avec un premier plan « comestible ». Jouez ensuite sur les couleurs et la lumière.

Essayez également de présenter un aliment dans son entièreté accolé à la même nourriture mais coupée en deux.

Notez que la lumière naturelle est la plus adéquate pour ce type de photo.

La macrophotographie

La macrophotographie permet de photographier des sujets très petits avec un maximum de détails. C’est ce qu’on utilise lorsque l’on veut photographier des insectes ou des fleurs.

Il faut une ouverture maximale qui permettra de créer le contraste avec le flou du fond et le sujet.

Le vrai secret de ce type de photo est la nature de l’objectif, spécialisé macro pour avoir un bien meilleur résultat.

Réussir une photo de nuit

photo nuit

Le manque de luminosité peut être fatal lorsque l’on fait une photo de nuit, les défauts de la photo seront difficiles à rattraper.

Le mieux à faire est de stabiliser votre objectif à l’aide d’un trépied et d’augmenter l’ISO.

Photo sous l’eau

Pour les photos sous l’eau, n’essayez pas d’avoir le cliché parfait dès le départ.

Comptez sur les améliorations des couleurs et des lumières sur un logiciel retouche photo pour obtenir un bon résultat.

Photo de nu

La photo de nu demande un travail sur l’éclairage, les poses, le modèle et les couleurs.

Pour que la photo reste subtile et ne tombe pas dans la vulgarité, un simple jeu sur les lumières peut changer la donne.

Il est donc préférable de les faire avec du matériel de qualité et si possible des spots.

Les photos du ciel

Prendre une photo du ciel et des étoiles et jouer l’apprenti astrophotographe peut être très technique.

Pour faire de magnifiques clichés du ciel étoilé, privilégiez un temps d’exposition long et une très grande ouverture.

Pour des photos de la foudre ou d’un feu d’artifice, réduisez l’ouverture et n’hésitez pas à faire des photos en rafale. Et surtout, on désactive le flash.

Travailler une photo en postproduction avec des logiciels de retouche photo

Si vous avez mal géré les réglages ou que votre appareil ou encore l’environnement n’ont pas joué en votre faveur, rien n’est perdu, vous pouvez améliorer la photo grâce à des logiciels et des applications.

Sur Instagram, par exemple, vous avez accès à une base de travail sur les photos qui peut considérablement changer l’aspect de l’image et également pallier à certains défauts.

N’importe quelle application ordinaire permet aussi de jouer sur les filtres : noir et blanc, sépia…

Pour un travail poussé et notamment sur des images issues d’un Reflex, que ce soit sur un fichier .jpg ou .raw, le logiciel Lightroom permet des arrangements d’excellente qualité.

Photoshop est quant à lui le roi de la retouche, même si sa maîtrise peut demander un certain temps.

Cependant, ne vous reposez pas sur ces applications et logiciels et tenter d’obtenir la meilleure photo possible, notamment en terme de composition. Le travail en amont est capital.

Vidéo

En bonus, voici des idées de poses pour de belles photos chez un modèle féminin :

Infographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *