Comment s’occuper d’un poisson rouge (avec 7 conseils essentiels)

Comment s’occuper d’un poisson rouge ? On réalise assez vite qu’acheter un poisson rouge semble être une meilleure alternative que d’autres animaux plus contraignants. Rigolo et discret, le poisson rouge flâne tranquillement dans son aquarium.

Pourtant, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, s’occuper d’un poisson rouge implique d’être réellement passionné et attentionné. On vous explique comment rendre votre poisson rouge heureux avec nos conseils essentiels.

L’aquarium du poisson rouge

aquarium

On a pas de mal à imaginer un poisson rouge dans un bocal rond sans filtre. Pourtant, les poissons rouges communs sont des espèces qui peuvent atteindre une taille conséquente. L’unique chose qui les en empêche, c’est leur environnement, autrement dit, la taille de l’aquarium.

Idéalement, le poisson rouge s’épanouit dans un bassin, mais quel aquarium pour un poisson rouge ?

On exclut donc le bocal, trop petit, trop stressant et complètement incompatible avec le bien-être de votre nouvel animal domestique.

Le poisson rouge commun a besoin d’un véritable aquarium, suffisamment vaste pour accueillir des végétaux et pour que le renouvellement de l’eau ne perturbe pas le poisson.

Pour commencer, un aquarium de 50 litres est parfait pour prendre soin d’un poisson rouge. Si vous envisagez d’en adopter plusieurs, il faudra ajouter environ 50 L par poisson.

Un bon vendeur chez Jardiland vous le dira, les poissons subissent la promiscuité en attendant l’achat, ils seront bien content de pouvoir s’épanouir dans un aquarium adapté à leurs besoins.

Par ailleurs, la surpopulation est à l’origine de nombreuses maladies, les déchets s’accumulent et favorisent celles-ci. Ce n’est pas un hasard si les poissons gagnés dans une fête foraine meurent très rapidement.

Le poisson rouge a une espérance de vie d’environ 10 ans. Sa durée de vie est considérablement réduite s’il développe des problèmes de vessie natatoire, une malformation causée par un espace de vie ridiculement petit.

Dans votre aquarium vous aurez besoin d’un filtre, il en existe de toute sorte, certains sont intégrés à l’aquarium tandis que d’autres devront être ajoutés. A vous de choisir ce qui convient le mieux tout en sachant que le poisson rouge produit beaucoup de déchets.

Avec un système de pompe fiable, le changement d’eau (50%) sera nécessaire une fois par mois.

Concernant le substrat de votre aquarium, le sable est moins pratique que les graviers mais il évite les ingestions involontaires qui peuvent tuer le poisson.

Acheter un très bel aquarium pour votre poisson rouge ici.

Quel autre poisson mettre avec un poisson rouge ?

poisson rouge

Pour préserver la tranquillité d’une faune aquatique, il s’agit de ne pas forcer la cohabitation de poissons qui ont un mode de vie trop différent ou un comportement incompatible.

C’est un point important, notamment sur les cycles du sommeil par exemple. Mais pas seulement, les besoins, la qualité de l’eau, la vivacité des différentes races, toutes ces choses peuvent rendre le quotidien problématique.

Même au sein de la famille des poissons rouges elle-même, il peut y avoir des différences trop importantes et nuisibles à l’équilibre de l’aquarium.

Les poissons rouges communs sont beaucoup plus agités que les poissons rouges japonais, qui sont quant à eux davantage zen.

Evitez un maximum que les poissons très petits partagent l’aquarium de poissons plus gros. Ils risquent de se faire avaler tout rond assez rapidement.

Nous vous recommandons donc de mettre exclusivement des poissons rouges dans votre aquarium. Et bien évidemment, respectez un petit temps de quarantaine avant d’introduire votre nouvel animal dans un aquarium.

De manière générale, le poisson rouge n’apprécie pas les changements radicaux de température de l’eau. Son organisme non plus.

Le poisson rouge commun se plaît dans une eau froide qui oscille entre 19 et 21°C. Son homologue originaire d’Asie préférera des eaux légèrement plus chaudes, c’est à dire 3-4 degrés de plus.



La nourriture du poisson rouge

En animalerie, vous trouverez des préparations sous forme de paillettes pas chères. C’est une base indispensable pour nourrir votre poisson rouge.

Toutefois, si vous pouvez vous orienter vers des granules qui se déposent au fond de l’eau, cela permettra à votre poisson de ne pas se remplir d’air à force de gober les flocons à la surface.

Le poisson rouge doit manger en petites quantités deux fois par jour, la nourriture restant plus de 5 minutes doit être retirée. C’est également une bonne indication pour savoir si vous avez la main légère.

N’hésitez pas à alterner le type d’aliments. La nourriture lyophilisée est basique mais elle doit pouvoir être complétée par de la nourriture vivante et fraîche pour préserver la santé du poisson rouge.

Les vers vivants s’achètent facilement dans les boutiques spécialisées, ils devront être consommés très rapidement et ne surtout pas trainer dans votre réfrigérateur. On peut les glisser dans l’aquarium toutes les semaines.

En ce qui concerne les aliments frais, pensez à la salade préalablement cuite dans de l’eau bouillante puis refroidie.

Faites attention à ne pas trop nourrir votre poisson. Dans un premier temps, cela risque de polluer l’eau et de la rendre trouble, puis finir par tuer votre petit nageur. Toutefois, ne paniquez pas si votre poisson recrache sa nourriture, ce n’est pas signe de maladie. C’est une manière de hacher la nourriture.

Les maladies du poisson rouge

Les soins du poisson rouge passent par une qualité d’eau irréprochable, un environnement sain, un espace suffisant et une nourriture variée.

Le record du poisson rouge le plus vieux du monde est de 43 ans et le record de taille avoisine les 48 centimètres. Ces poissons ont donc un potentiel important. Pourtant, nous avons l’habitude de voir des poissons rouges adultes de moins de 5 centimètres (sans compter la queue).

Un poisson rouge présente des signes de mauvaises santé à un stade avancé. Si vous observez ses écailles se ternir, blanchir, s’il paraît tout flagada, ne bouge pas et reste au fond de l’eau, il faudra réagir vite.

Un poisson rouge malade aura du mal à reprendre du poil de la bête mais si vous identifiez le problème rapidement, tout n’est pas perdu. La plupart du temps, les problèmes surviennent brutalement et sont liés à l’aquarium.

Comme tous les poissons d’eau douce, le poisson rouge à besoin d’un certain équilibre dans son habitat. L’abdomen, les voies respiratoires et les yeux des poissons sont les zones les plus souvent touchées par la maladie.

La majorité du temps, le poisson s’isole du groupe de lui-même, mais si vous observez un comportement inhabituel ou un quelconque signe de maladie de type infection, sortez le poisson et mettez-le en quarantaine.

Les yeux vitreux, les points blancs sur les écailles, le ventre gonflé sont autant de signes qui indiquent que votre poisson est mal en point.

De nombreuses raisons sont possibles. Par exemple, un poisson qui se tord, penche d’un côté peut avoir contracté une tuberculose, développé une tumeur, nagé dans une eau pleine de nitrate ou simplement être carencé.

D’autres symptômes sont plus faciles à identifier et traiter. Un poisson rouge qui ouvre et ferme la bouche constamment est très certainement en train de s’asphyxier, sa respiration est compromise. Pourquoi ? Manque d’oxygène dans l’aquarium ou eau stagnante.

Des cas plus rares mais néanmoins impressionnants peuvent vous troubler, on pense notamment aux intestins qui sortent, (à ne pas confondre avec les déjections ou le ténia). Il peut s’agir d’une tumeur qui poussent les organes du poisson vers l’extérieur.

D’autres phénomènes surprenants ne sont au contraire pas alarmants, c’est le cas d’un poisson rouge qui devient noir. Cela peut être tout simplement un changement de couleur tout à fait naturel.

Enfin, sachez qu’un poisson qui dort peut se mettre au fond de l’eau immobile pendant quelques heures. Mais si c’est trop fréquent, il y a certainement un problème d’apathie lié à un mal-être.

Notons que la grossesse du poisson rouge peut nous mener sur une fausse piste si on manque d’expertise. Une grosseur au niveau de l’abdomen peut en effet indiquer une future ponte d’oeufs de poissons rouge !

Mon poisson rouge est mort, que faire ?

Si les poissons rouges sont plutôt résistants (à part le Ryukin ou poisson rouge japonais, assez fragile), divers facteurs peuvent malheureusement les mener à la mort.

Identifiez si possible les raisons qui pourraient expliquer un décès soudain. Vous pourrez anticiper la prochaine fois mais également sauver les autres poissons qui partageraient éventuellement l’aquarium.

Lorsque vous découvrez votre poisson, sortez-le de l’aquarium et renouvelez l’eau (jamais plus de 50% du volume total) pour assurer la santé des autres poissons.

Le poisson rouge, s’en occuper en vacances ?

Pendant les vacances, le poisson rouge peut survivre si son aquarium est bien équipé. L’un des accessoires indispensables est sans aucun doute le distributeur de nourriture automatique, dans lequel vous insérez sa nourriture habituelle.

Soyez conscient que le poisson peut sauter des repas sans que sa santé n’en pâtisse. Vous pouvez donc partir tranquille pour un ou deux jours.

Au-delà, prévoyez l’aide d’un voisin ou ces fameux distributeurs.

Comment jouer avec son poisson rouge ?

La règle la plus importante est de ne jamais toucher son poisson rouge. S’il peut venir manger dans votre main, évitez tout autre contact. Au-delà de ça, vous pouvez utiliser des cerceaux dans lesquels votre poisson passera à la manière des animaux du cirque.

Vidéo poisson rouge

Découvrez ce petit reportage sur le poisson rouge :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *