Comment grandir en taille naturellement avec 9 trucs à savoir (à tout âge)

Si un adolescent grandit normalement beaucoup, que faire après la puberté et comment grandir en taille quand on a terminé sa croissance ? Cet article s’adresse à quiconque souhaitant gagner quelques cm de stature et les jeunes souhaitant optimiser leur future taille adulte.

Devenir plus grand en taille est le rêve de nombreuses personnes, et pas seulement petites. Avoir un peu plus de hauteur serait avantageux, puisque c’est inconsciemment associé à une meilleure santé et un statut social élevé chez les gens. Aussi, en général, les femmes préfèrent les hommes grands, ou du moins qui les dépassent.

Le rôle des hormones et de la génétique dans la croissance


Photo de Robert Wadlow, homme le plus grand du monde au record homologué, qui mesurait 2m72 !

Il convient tout d’abord de faire un petit topo sur la croissance humaine afin de rester réaliste. Peut-on grandir à l’âge adulte, c’est à dire après 20 ans ? C’est ce que nous allons voir.

La taille d’un individu est conditionnée par sa génétique à 95 % environ et on hérite des parents ou grand-parents. C’est à dire que quelqu’un ayant des gènes de grand le deviendra le plus souvent, sauf maladie grave ou accident.

La principale responsable du gain de taille est l’hormone de croissance avant l’âge adulte. On en prescrit même à certaines personne comme traitement contre le nanisme. Dans le foie, elle stimule la production de l’IGF-1. Cette dernière génère la croissance des cartilages de conjugaison des os longs.

A l’adolescence, il y a normalement un pic de production de l’hormone de croissance, ce qui fait que certains individus gagnent jusqu’à 12 cm en un an, parfois plus. Cependant, cette période de la vie fait aussi produire des hormones sexuelles comme les estrogènes, la testostérone et ses dérivés.

L’estradiol (une hormone estrogénique femelle) est la principale responsable de l’arrêt de la croissance linéaire par maturation des épiphyses (l’extrémité des os longs). Les garçons en produisent moins que les filles, c’est pour cette raison qu’ils sont plus grands puisque leur période de croissance est souvent plus longue.

Ainsi, elle s’achève vers 15 ans chez les femmes (environ 2 ans après les premières règles) et 19 ans – des fois un peu plus – pour les hommes. On peut constater ces moyennes dans la courbe de croissance d’un carnet de santé. L’hormone de croissance ne fait plus grandir en hauteur une fois que les cartilages de conjugaison sont soudés.

C’est pour cela que les gens atteints d’acromégalie – une tumeur à l’hypophyse productrice d’HdC et provoquant le gigantisme si contractée tôt durant la jeunesse – arrêtent aussi de grandir au bout d’un moment.

En conséquence, un traitement d’injection d’hormone de croissance à l’âge adulte, c’est à dire une fois le squelette mature, est inutile même pour les personnes de petite taille, voire dangereux pour la santé.

Notez que ce genre de traitement est remboursé pour les enfants et adolescents déficitaires en hormone de croissance, ou ayant une petite stature pour différentes raisons. Demandez conseils à votre médecin généraliste au cas où pour éventuellement consulter un endocrinologue.



L’âge osseux

Evaluer son âge osseux est d’une grande aide dans notre démarche puisque c’est un indicateur. En effet, il s’agit de prendre une radio du poignet le plus souvent, et de comparer le degré de maturation des os grâce à la méthode de Greulich et Pyle avec des images standardisées de référence.

L’autre technique est celle de Lefebvre et Koifman où on se concentre sur plusieurs points. Enfin, le test de Risser compare le bassin. Si votre âge osseux est inférieur à votre âge civil, alors vous avez encore du potentiel de croissance. Toutefois, ceci ne signifie pas nécessairement que vous pourrez encore grandir de 10 cm.

Cette évaluation concerne surtout les adolescents et il est donc inutile de le passer si on n’a pas grandi du tout depuis un an, hors pathologie (c’est un indicateur d’arrêt de la croissance). Il faut demander une prescription à votre généraliste ou un endocrinologue pour passer la radio.

Aliments pour la croissance

Finis ta soupe ! Cette section s’adresse surtout aux enfants et ados. Toutefois, les adultes peuvent aussi piocher quelques conseils. Il est en effet nécessaire de bien s’alimenter pour une bonne santé.

Oubliez la pilule miracle et autre cachet pour grandir. Ce sont des arnaques, à l’instar d’un produit comme Heightmax qui a fait polémique il y a plus de 12 ans. Les micronutriments tels que les vitamines, minéraux (comme le fameux calcium) et oligo-éléments sont en revanche capitaux. De même qu’il faut de l’énergie et des « briques » avec des apports adéquats de protéines, lipides, et glucides pour une croissance saine et optimale.

Nous recommandons de manger bio en majorité et de cuisiner à l’huile d’olive vierge extra.

Selon l’âge, le sexe et la corpulence, il est recommandé de boire entre 750 ml et 2 litres d’eau minérale par jour (plus en été). Adaptez les quantités de nourriture en fonction de ces critères également.

Vous pouvez boire des jus de légumes régulièrement.

Lever (à prendre en tout premier)

-Un citron bio pressé dilué dans un bol d’eau minérale

Petit-déjeuner

-50-150 g de flocons d’avoine mélangés avec du lait (végétal si on ne digère pas le lactose ou qu’on est allergique), cuire légèrement ce porridge
-1 banane coupée ou/et quelques poignées de fruits secs
-Plusieurs poignées de cerneaux de noix de Grenoble/amandes/noisettes/noix du Brésil si on n’est pas allergique
-1-2 kiwis
-2-3 blancs d’oeuf cuits avec un jaune cru
-Un bol de thé vert

Déjeuner

-50-150 g de féculents, c’est à dire céréales comme le riz, le boulgour ou pseudo-céréales (quinoa, sarrasin…)
-50-150 g de poisson maigre ou gras (consommez cru si c’est le cas)/viande rouge/volaille avec la peau si possible
-Mettre deux cuillères à soupe d’huile de colza vierge extra et non cuite
-30-75 g de légumes verts ou bien colorés en général, variez avec du brocoli, des haricots, céleri, épinards, carottes cuites ou crues etc…
-Un yaourt nature

Goûter/en-cas

-1 fruit au choix
-Plusieurs poignées de cerneaux de noix de Grenoble/amandes/noisettes/noix du Brésil

Dîner

-30-100 g de féculents ou pseudo-céréales
-50-150 g de poisson maigre ou gras/viande rouge/volaille avec la peau si possible
-Un demi-oignon revenu dans une poêle
-Une soupe
-Plusieurs feuilles de salade assaisonnée, notamment avec un peu de vinaigre de cidre
-Un yaourt nature

L’huile de foie de morue est excellente car elle contient une bonne dose de vitamine D, qui aide à l’assimilation du calcium. Pour en fabriquer soi-même, il est aussi vivement conseillé qu’une partie de votre peau prenne la lumière naturelle au moins 30 minutes par jour et 45 en hiver quand il fait plus sombre dans certaines contrées.

Acheter de l’huile de foie de morue excellente pour la santé et la croissance ici.

Etirements pour grandir

Pourquoi grandit-on dans l’espace ? En absence répétée d’apesanteur, les disques vertébraux se décompressent et la colonne vertébrale s’adapte. Ainsi, certains astronautes peuvent gagner jusqu’à 7 cm lors d’une mission spatiale (qu’ils reperdent progressivement de retour sur Terre).

Le même phénomène – en moins spectaculaire – se manifeste le matin au lever où il est courant d’avoir gagné 1 cm, vu que nous sommes restés plusieurs heures en position allongée.

Malheureusement, l’épaisseur et la hauteur des disques intervertébraux diminuent avec l’âge par dessication, la production de collagène qui baisse et leur usure (ils sont difficiles à régénérer).

Certains l’auront compris : il faut gagner en souplesse dans la colonne vertébrale, afin de limiter l’effet du tassage, voire carrément gagner quelques cm. Le travail de la posture est essentielle, surtout une fois la croissance terminée. Le simple fait de se tenir plus droit peut ajouter de précieux centimètres.

Oubliez les techniques consistant à faire du vélo selle haute ou bien à sprinter puis porter des poids aux chevilles en étant allongé ensuite. C’est inefficace.

Acheter une table d’inversion pour bien étirer sa colonne vertébrale ici.

Le stretching

Pratiquez ces 5 exercices tous les deux jours et selon vos capacités.

Le yoga

La pratique quotidienne est vivement recommandée.

Le hanging

Tous les deux jours et se suspendre autant qu’on peut plusieurs fois et sans lâcher.

La table d’inversion

Augmenter progressivement la durée la tête en bas, jusqu’à atteindre 15 minutes. A pratiquer quotidiennement.

Les bottes d’inversion (gravity boots)

Même principe.

La musculation ralentit-elle la croissance ?

Pas nécessairement, elle peut même être bénéfique.

Développons : si un pratiquant de musculation adolescent se dope aux stéroïdes anabolisants régulièrement, il va accélérer sa maturation osseuse (en augmentant la conversion de la testostérone en estrogène) et risque de ne pas atteindre tout son potentiel de croissance.

En poussant des poids extrêmes (powerlifting ou haltérophilie), il risque également un tassement de la colonne. L’excès de cortisol provoqué par trop de stress physique fait aussi baisser la production d’hormone de croissance.

En revanche, une pratique modérée et sans dopage est tout à fait bénéfique pour la croissance. Elle stimule effectivement la minéralisation osseuse. Les exercices polyarticulaires aident en plus à stimuler la synthèse d’HdC pendant un petit moment après l’effort.

Le basket fait-il grandir ?

grandir

Rappelons-nous que 5 % de la génétique dépend de l’environnement. Donc la pratique d’une activité sportive est bénéfique, à condition de ne pas être tenté par ce que nous avons évoqué juste au-dessus et d’éviter les abus.

Tous les sports incluant de petits sauts et extensions contribuent au développement ostéoarticulaire. Nous pouvons aussi citer la natation qui réduit l’influence de la gravité dans la colonne. Cependant, la simple pratique de ce genre de sport n’assure pas de beaucoup grandir et dépasser son potentiel génétique.

La grande taille est un des facteurs de sélection pour certains postes lors d’une carrière sportive et des joueurs ont justement choisi cette voie grâce à leurs prédispositions. Sans compter le fait que si l’on vise le haut niveau, il est tentant de prendre des injections d’hormone de croissance avant la fin du développement osseux.

Nous vous conseillons surtout les sprints, qui aident le corps à bien sécréter cette hormone. Il est par contre déconseillé de s’adonner aux sports de force comme vu plus haut et même à la gymnastique (de haut niveau).

Bien dormir pour la croissance

C’est pendant le sommeil que la plus grosse quantité d’hormone de croissance est produite. Il y a donc tout intérêt à se reposer convenablement et sans interruption !

Eteignez la wifi et tous les appareils électriques dans la pièce où vous dormez. Evitez aussi d’avoir la tête près d’une prise ou d’une ligne électrique. La température dans la chambre doit être comprise en 16 et 18 degrés. Veillez à ce qu’il n’y ait aucun bruit. Vous pouvez également poser des filtres antilumière bleue sur vos écrans ou installer un logiciel.

Pour aller plus loin sur ce sujet, rendez-vous sur cet article.

Paraître plus grand

On peut tout à fait paraître plus grand grâce à ça. Observez donc l’acteur Tom Cruise mesurant 1m70 (à partir de 21 secondes):

Que peut-on remarquer ? Il porte des vêtements unis, sombres et près du corps. Il sont exactement à sa taille. Voilà de quoi inspirer pour faire croire qu’on est plus grand. Les rayures verticales sont également connues pour allonger la silhouette, même si elles sont difficiles à porter.

Il existe des chaussures réhaussantes pour homme, pouvant vous faire gagner jusqu’à 14 cm de manière invisible ! Voici des exemples chez Bugarri Shoes. Les bottines Timberland ou Doc Martens sont également appropriées. Quant aux femmes, elles ont bien évidemment les talons des escarpins.

La mode capillaire masculine des années 2010 est la coupe courte autour du crâne (nuque et oreilles bien dégagées) avec du volume au-dessus, style Pompadour. C’est un excellent moyen d’ajouter de la hauteur sans trop forcer.

Acheter des semelles réhaussantes unisexe pour gagner quelques cm ni vu ni connu ici.

L’Allongement Osseux Progressif (AOP)

Il s’agit d’une opération orthopédique et donc non naturelle, c’est pour cette raison que nous la citons en dernier. Cet allongement des jambes consiste – comme son nom l’indique – à se faire agrandir les membres inférieurs. C’est une opération coûteuse (plusieurs dizaines de milliers d’euros en Occident) et contraignante, puisqu’elle nécessite plusieurs mois d’immobilisation.

Toutefois, il semble que ce soit le seul moyen certain de gagner du vrai os dans les jambes à l’âge adulte, jusqu’à 16 cm de gain. Bien entendu, tous les chirurgiens orthopédistes n’accepteront pas votre demande éventuelle, surtout si vous avez une stature proche de la moyenne.

Plus de détails ici. De nos jours, cette technique a évolué.

Infographie grandir en taille

grandir en taille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *