Comment réparer son vélo simplement (en + de 14 points utiles)

Comment réparer son vélo ? Pendant les beaux jours, il vous vient sûrement à l’idée d’aller vous balader sur de petits chemins de campagne pour goûter un peu au vert de la nature… Ou bien vous désirez changer de moyen de transport pour agir un peu plus en faveur de l’écologie et de l’environnement ?

Alors pour vous conforter dans cette décision de vous mettre au deux-roues, nous vous proposons un article dédié à la réparation de son vélo à domicile.

Parce que contrairement à votre voiture, qui nécessite généralement un entretien professionnel, la majorité des réparations de votre vélo ou bicyclette peut être réalisée par vos soins sans faire forcément appel à un réparateur. Il vous suffit juste d’apprendre quelques astuces.

Le vélo : objet ludique

Le vélo est un outil utile et bon pour la santé. Il mérite donc qu’on y prenne soin.

Avant toute chose, il est primordial de rappeler que réparer son vélo soi-même est à la portée de tous. Bien entendu, pour les personnes en bas âge, certaines opérations ne pourront être effectuées qu’avec l’aide d’un adulte. De même, certaines parties du vélo telles que les suspensions et le réglage des vitesses peuvent se révéler très techniques et exiger une assistance professionnelle.

Mais regonfler une chambre à air est, par exemple, un exercice tout à fait abordable et pour tous. Qui plus est, le vélo est un objet pédagogique très pertinent qui enseigne efficacement les bases de la mécanique, aux novices de tout âge…

Il est donc un loisir, mais aussi l’occasion de réaliser efficacement quelque chose de ses propres mains sans être pour autant muni d’un grand savoir-faire ni de connaissances expertes dans le domaine. C’est parti pour savoir comment bien réparer son vélo !

Commander un magnifique vélo vintage sur Amazon ici.

Où réparer son vélo ?

Cet article est particulièrement ciblé sur la réparation de votre vélo à domicile. C’est donc simplement chez vous que vous pourrez vous consacrer à cette activité.

Toujours est-il qu’un vélo peut occuper une place considérable. Notamment lorsque les différents éléments qui le composent se retrouvent démontés et que les outils qui vous seront utiles sont étalés au sol. Vous vous rendrez vite compte que pour pouvoir réparer convenablement votre vélo, il vous faudra un peu d’organisation et de rigueur. Autrement, vous ne parviendrez pas à travailler correctement.

L’idéal pour bricoler sur votre vélo reste un garage ou même une cave assez spacieuse. Vous y serez plus à l’aise que dans votre salon. En revanche, si vous disposez d’une terrasse ou d’un balcon assez grand, ce sont également de bonnes solutions, notamment si le temps joue en votre faveur.

Les outils de base

Afin de parvenir à réparer son vélo soi-même convenablement, le cycliste se doit d’avoir en sa possession quelques outils de base. Ou bien, si vous tenez à vous initier gratuitement à la réparation, empruntez-les auprès de vos proches. On a tous un grand bricoleur dans sa famille ou parmi ses amis !

Si nous devions dresser une petite liste des outils indispensables à la réparation, voilà à quoi elle pourrait ressembler :

-Les pompes à air : on en trouve de toutes sortes, mais principalement, vous rencontrerez deux types très courants : la pompe à main et la pompe à pied. La première est la plus classique, plus pratique pour le transport. On pompe littéralement à la seule force de ses bras. La pompe à pied est beaucoup plus agréable à manier car elle est munie d’un levier. Avec celle-ci, vous gonflerez vos roues de vélo plus efficacement sans vous fatiguer.

-Les clés : là-aussi, plusieurs types de clés vous seront utiles. Les clés plates et les clés Allen sont indispensables. Ce sont elles qui vous permettront de dévisser écrous et boulons qui serrent chacune des pièces qui composent votre vélo. On peut se débrouiller sans les clés à tubes, mais elles facilitent toutefois souvent la tâche lorsqu’il s’agit de démonter plus rapidement (une roue, une pédale, un porte-bagages…). Aussi, ces dernières seront parfois très pratiques s’il faut aller chercher une tête de boulon nichée dans un recoin inaccessible de votre bicyclette.

-Les pinces coupantes : elles sont idéales lorsqu’il vous faudra couper un câble de frein ou sa gaine protectrice.

-Les pinces plates et pinces multiprises : ces outils vous permettront de tenir des pièces difficiles à tenir à-même la main. De plus, si vous utilisez un lubrifiant ou une graisse pour nettoyer vos pièces, tout sera très glissant pour vos petits doigts. Les pinces seront dans ce cas plus largement appréciées.

-Bombe de graisse et lubrifiant : la plus courante est la bombe bleue de WD-40. Elle agit efficacement pour nettoyer rapidement votre chaîne de vélo. Mais vous vous en servirez à plus d’une occasion, notamment pour lubrifier des écrous, boulons ou autres pièces de fixations. Plus besoin de forcer sur les pas de vis ! Assembler votre vélo vous semblera un jeu d’enfant.

-Les brosses métalliques et la laine de fer : la brosse métallique s’avère très efficace si vous souhaitez par exemple customiser un vélo ancien en vélo urbain vintage tendance. Pour repeindre le cadre, inutile d’enlever entièrement l’ancienne couche de peinture, vous risqueriez d’attaquer la surface protectrice du matériau. Et s’il est en acier, il pourrait rouiller par la suite. En revanche, la brosse métallique permet d’enlever toutes les anfractuosités en surface telles que des copeaux de peinture qui se décollent, de vieux autocollants, etc. Si vous voulez une surface encore plus lisse, une laine fer assez fine (triple 0) sera idéale. Celle-ci peut également être utilisée pour nettoyer la surface de vos jantes de roues. Un léger passage en frottant suffit pour enlever les petites tâches de rouille.

-Le maillet en bois : avec le temps, certains composants du vélo telles qu’une potence de vélo, un guidon ou une selle peuvent se coincer. Le maillet peut se révéler très utile s’il vous faudra les débloquer. Associez-le à un graissage au WD-40 pour de meilleurs résultats.

Commander un kit de réparation simple pour vélo sur Amazon ici.

Commander également une pompe à pied pour vélo de qualité au même endroit.

Entretenir son vélo

velo

Réparer son vélo soi-même ne signifie pas forcément mécanique, remplacement de pièces et démontage. L’entretien d’un vélo est très important si vous voulez justement éviter de changer vos pièces tous les quatre matins. Une bonne révision régulière ne coûte pas cher et vaut mieux qu’un gros dépannage coûteux.

Si vous vous apprêtez à vous passionner pour le cyclisme, voici quelques bons réflexes qu’il vous faudra adopter.

Quelques produits ménagers de base se révèlent très efficaces pour cela. Bien évidemment, il n’y a pas une seule et unique solution pour opérer un bon nettoyage. Nous vous en proposons une très simple aujourd’hui et qui est applicable quelque soit votre type de vélo : vélo de ville, vélo tout terrain (VTT), tout chemin, cross et même BMX !

Un pré-nettoyage de votre cadre peut être réalisé à l’aide d’un chiffon humide et d’un peu d’eau savonneuse, liquide vaisselle ou encore savon noir. Cette première étape vous permettra d’enlever les plus gros éléments qui encombrent les parties de votre vélo : grains de sables, grosses poussières et petits végétaux coincés un peu partout autour de vos pièces métalliques.

Ensuite, on peut s’attaquer à un nettoyage plus fin au moyen d’un pinceau ou d’un chiffon propre. Pour cette étape, utilisez du pétrole désaromatisé et passez-en sur toutes les parties de la transmission de votre vélo : la chaîne (en surface et entre les maillons), le pédalier, les pignons et et le dérailleur. Le pétrole désaromatisé dégraisse efficacement toutes ces parties qui accumulent rapidement des couches de graisse noire.

Après cela, il vous faudra regraisser votre vélo. Si vous disposez d’un compresseur à air, il s’avère être le moyen le plus approprié pour un séchage complet de votre bécane. Si vous n’en possédez pas cependant, un simple coup de chiffon sec et propre fera l’affaire.

Après quoi, vous pouvez donner quelques coups de bombe de WD-40 ici et là afin de graisser les parties de la transmission : galets, pédalier, chaîne… Pour cette dernière, vous pouvez également insérer quelques gouttes d’huile basique entre les maillons.

Afin de compléter ces informations, voici une vidéo Youtube pour savoir comment entretenir son vélo :

Les roues

Pour bien rouler, elles sont indispensables !

Crevaison

La crevaison d’une chambre à air est sans doute le cas le plus classique de panne sur votre vélo. Mais il est également assez aisé d’y remédier.

Afin de réparer une chambre à air, il vous faudra tout d’abord démonter la roue en question. S’il s’agit de la roue avant, la tâche sera plus facile : desserrez simplement les écrous de chaque côté de la roue à l’aide de deux clés ou d’une pince multiprises.

Sur beaucoup de vélos, un système de démontage manuel est installé. Il vous facilitera alors grandement la tâche.

Notre petit conseil en la matière : remplacez ce genre de système par des écrous classiques afin de ne pas vous faire voler vos roues de vélo… Eh oui, s’il sera facile pour vous de la démonter en deux-trois mouvements, ce sera également le cas pour n’importe qui d’autre et le vol de vélo est vraiment pénible, surtout s’il a coûté cher.

Ces systèmes de démontage peuvent donc s’avérer dangereux pour la sécurité de votre deux roues, notamment si vous le laissez dans un lieu public durant la nuit.

S’il s’agit de la roue arrière, pensez à prendre une photo avant démontage, au niveau du dérailleur, ou même une vidéo durant le démontage. En effet, remonter une roue arrière peut être difficile sur certains vélos si vous n’êtes pas familiarisé avec ce type d’opération.

Si vous avez un vélo hollandais, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel pour le démontage de la roue arrière car il peut être également nécessaire de démonter d’autres parties du vélo et c’est assez technique.

Une fois votre roue démontée, dévissez la rondelle au niveau de la valve de votre chambre à air. Pour retirer le pneu, munissez-vous de deux démonte-pneus ou d’objets similaires non-tranchants, comme un manche de fourchette métallique par exemple.

Faites levier en insérant un premier démonte-pneus entre la jante et le pneu. Maintenez-le en place et réalisez la même opération avec le deuxième 10 à 15 cm plus loin le long de la jante. Logiquement, cela devrait libérer le premier démonte-pneus que vous pourrez utiliser pour répéter l’opération plus loin.

Très vite, le pneu se retrouvera libéré d’un côté. Vous pourrez ainsi retirer la chambre à air en commençant par libérer la valve, puis vous pourrez enfin retirer le pneu de la roue.

Gonflez maintenant la chambre à air au moyen de votre pompe de vélo. Surtout, n’hésitez pas à pousser le gonflage jusqu’à ce que la chambre à air atteigne environ 4 cm de diamètre. Le caoutchouc utilisé pour ces chambres à air est très solide et en aucun cas ne peut éclater à votre visage ! De plus, ce surgonflage est nécessaire afin de situer clairement la crevaison, ce que vous devriez voir assez vite.

Une fois le trou repéré, marquez-le à l’aide d’une craie blanche ou d’un marqueur. Selon sa taille, vous devrez choisir soit de remplacer entièrement le chambre à air, soit de boucher le trou avec une rustine.

Si la crevaison se situe tout près de la valve, il est également conseillé de remplacer directement la chambre à air. Vous trouverez des kits de réparation comprenant rustine et colle dans des magasins de vélo, chez des réparateurs ou simplement auprès d’enseignes de sport comme Decathlon ou Amazon comme nous avons cité plus haut.

Pensez à donner un coup de papier de verre léger afin de dépoussiérer autour du trou et appliquer une couche de colle du kit de réparation sur celui-ci, sur une surface un peu plus grande que la taille de votre rustine.

Après avoir enlevé la feuille de protection sous la rustine, appliquez là aussi une couche de colle. Selon le type de colle, le temps d’attente avant de positionner la rustine peut varier, mais il sera d’environ 5 minutes. Cette durée sera en principe indiquée sur la notice du kit de réparation.

Au moment de poser la rustine sur la crevaison, exercez une pression pendant 30 secondes sur toute la surface de celle-ci afin que la colle prenne bien contact sur son ensemble.

Votre trou est réparé et il ne vous reste plus qu’à remonter votre roue. Mais avant tout, assurez-vous qu’il n’y ait rien de coincé dans votre pneu. Nettoyez-le à l’intérieur à l’aide d’un chiffon sec afin de retirer tout objet potentiellement à l’origine de la crevaison.

Disposez la chambre à air sur la roue en commençant par la valve, insérez le pneu manuellement, puis remontez la roue. N’hésitez pas à gonfler jusqu’à ce que le pneu soit bien dur. Il doit tout de même soutenir votre poids !

Tuto facile et simple en vidéo :

Changer un pneu usé

Si vous souhaitez changer un pneu ou les deux, la technique est la même que celle de la crevaison. Vous devrez donc au préalable dégonfler votre chambre à air afin de pouvoir retirer la roue.

Comment savoir s’il est temps de changer de pneus ? Plusieurs indices vous le montrent.

Le plus classique est celui lié à l’usure en surface du pneu. Celui-ci aura tendance à être plutôt lisse en partie centrale, qui est la partie la plus en contact avec le sol. Vous vous en rendrez compte également lorsque vous roulerez sur un sol mouillé par temps de pluie, et qu’en freinant, votre roue glisse. Changer les pneus de son vélo de temps à autre, c’est donc aussi prévenir d’un éventuel accident de la route.

Un autre indice est l’apparition de légères crevasses sur les côtés du pneu. Celui-ci aura en effet tendance à se craqueler s’il est soumis à des contraintes climatiques au quotidien. C’est notamment la succession de changements de température et d’humidité qui crée cette dégradation du pneu, surtout en hiver ou en période de pluie. Une dégradation qui sera accentuée si vous laissez constamment votre vélo dehors.

Pour y pallier, tâchez de lui trouver un abri en périodes de fortes précipitations. Même si, bien sûr, stocker son vélo est difficile lorsqu’on habite en appartement, sans cave ni garage pour le mettre à l’abri… Une solution très confortable à ce problème est le vélo pliant (ou vélo pliable). En un tour de main, votre vélo ne prend pas plus de place qu’une valise que vous pouvez ranger dans un couloir ou derrière une porte.

Petit rappel : selon la taille du vélo à réparer, le diamètre des pneus varie… Sur un 20 pouces, destiné à un usager mesurant de 1,20 m à 1,35 m, les roues seront moins larges que pour celles d’un 24 pouces, vélo pour cycliste mesurant de 1,35 m à 1,55 m. Attention à choisir les bons au moment de l’achat !

Réglage des freins

Sans aller jusqu’à vous parler de changement des freins de votre vélo, qui peut s’avérer être une tâche délicate, nous vous invitons grandement à vous tester au réglage de ceux-ci. Vous rencontrerez principalement deux types de freins.

Sur le plus ancien, que l’on retrouve sur des vélos de ville et de course de type Motobécane, le réglage se fait via le serrage du câble de freins par un boulon et un écrou.

Afin de resserrer votre frein de vélo sur ce modèle, munissez-vous d’une pince universelle et d’une clé plate ou à tube à la taille appropriée. Desserrez l’écrou à l’aide de cette dernière.

La délicate opération qui s’ensuit consiste à serrer d’une main les patins de freins contre la jante de la roue tandis que votre autre main visse l’écrou de serrage. La pince plate peut servir à retendre le câble de frein juste avant de visser l’écrou. Une méthode qui demande un peu de dextérité et est quelque peu empirique.

Le deuxième type de freins est beaucoup plus intuitif, car plus récent et évolué. On le retrouve sur la plupart des VTT et VTC de type Giant ou Gitane.

Muni d’un tendeur de câble, il vous suffira de désamorcer celui-ci avant de régler le serrage du câble de frein via un boulon, à l’aide d’une clé Allen de taille adéquate. Une fois la chose faite, remettez en place le tendeur et le tour est joué !

Votre vélo freine toujours assez mal après ces réglages ? Pensez à vérifier l’état d’usage de vos patins de freins. Ceux-ci peuvent être trop endommagés et ne plus adhérer correctement à la jante de votre roue de vélo. Vous vous en rendrez compte à l’état des bandes verticales en surface des patins de caoutchouc. Si vous ne les voyez presque plus, c’est qu’il est grand temps de les changer.

Conclusion

Vous voilà muni de quelques astuces qui vous permettront de réparer votre vélo vous-même et de l’entretenir afin de le préserver de l’usure et d’éventuelles pannes. Ceci sera particulièrement utile si on a une tendance minimaliste ou survivaliste.

Bien sûr, selon votre niveau en mécanique, vous pourriez avoir envie d’en savoir plus sur le vélo et ses composants.

Ce tutoriel n’est en effet pas exhaustif mais a pour but d’initier les novices en la matière. N’hésitez donc pas à vous lancer des défis en allant plus loin dans la réparation de votre engin. Il existe même des milliers d’idées pour customiser son vélo.

Si vous ne parveniez toutefois pas à vos fins, vous pourriez toujours aller voir un réparateur.

Infographie réparer son vélo

velo