S’occuper d’un chat sereinement (en 11 points capitaux)

Comment s’occuper d’un chat ? Vénéré en Egypte antique, star d’internet plus récemment, le chat est un félin qui n’a cessé de fasciner avec ses beaux yeux. Parfois joueur, d’autres fois câlin, souvent autonome, le chat est un animal qui s’adapte assez bien à la vie en appartement.

Mais avant d’adopter un chat domestique, il y a quelques petites astuces et conseils utiles à connaître pour le rendre heureux. Car si les chats ne sont pas difficiles à vivre, ils ont tout de même besoin d’un certain confort afin que la cohabitation soit pérenne.

L’adoption d’un chat

chat

Il n’est pas rare de croiser des chats errants dans les rues. A moins de pouvoir sauver un chaton en danger, nous déconseillons d’adopter un chat sauvage pour une première expérience avec les chats.

Les chats sauvages sont réputés méfiants envers les humains, ils le seront d’autant plus s’il s’agit de chats abandonnés. Si vous décidez de récupérer un chat de gouttière, soyez patient. Une fois apprivoisé, amenez-le chez le vétérinaire pour contrôler son état de santé et adapter vos éventuels soins.

Le moyen le plus classique d’adopter un chat est de consulter les petites annonces. De nombreuses personnes doivent se séparer de la portée de leur chatte, faute de place ou de temps pour s’en occuper.

Les associations et refuges sont idéaux pour trouver rapidement un chat à adopter. Il est également possible d’acheter des chats en animalerie ou auprès d’éleveurs professionnels.

Sachez que le choix d’acheter un chaton ou un chat va dépendre de l’investissement personnel que vous êtes prêt à offrir à votre nouvel animal de compagnie.

En effet, les chats adultes sont plus faciles à apprivoiser, ils sont déjà propres et stérilisés. A savoir également qu’il est nécessaire d’attendre ses 2 mois avant d’adopter un chaton, à la fin du sevrage.

Quoiqu’il en soit, l’adoption d’un chat demande toujours de la patience au départ car changer d’environnement n’est pas toujours évident pour lui.

Se préparer à l’arrivée d’un chat

Le chat a des besoins très précis, il est fort probable qu’il détermine lui même son territoire.

Si les chats s’adaptent facilement à la vie en appartement, il faut de l’espace pour leur confort. En effet, le chat s’approprie en général 4 zones différentes dans un espace donné.

Il doit pouvoir avoir un endroit où jouer, un second pour manger, un autre pour faire ses besoins et un dernier pour dormir. Ayant un sens aigu de la propreté, l’un des points essentiels pour lui est d’avoir sa gamelle bien loin de sa litière. La disposition de ces zones se déterminera naturellement après quelques jours.

Si vous avez d’autres animaux à la maison, observez bien les différentes réactions les premières semaines après l’arrivée de votre chat. Certaines races de chats sont plus sociables ou enclines à partager leur intimité. Mais chaque chat a son caractère.

Le chat à besoin de se dépenser. Avec un accès au jardin, il saura très bien se débrouiller et s’occuper. Toutefois, sans voie vers l’extérieur, il est fortement conseillé de laisser à disposition des jouets pour chats et de les renouveler régulièrement afin qu’il ne s’en lasse pas.

La litière

Le chat a l’avantage d’être discipliné en ce qui concerne ses besoins. Vous n’aurez aucun mal à l’habituer à se soulager dans sa litière.

Qu’il soit bébé ou déjà adulte, il pourra toujours apprendre. L’une des raisons qui poussent votre chat à ne pas se servir de sa litière, c’est sa propreté.

Il a besoin d’un espace sec. Si la litière est humide à cause de vieilles déjections, le chat aura tendance à trouver un autre endroit, à votre grand dam.

Veillez donc à vider régulièrement la litière du chat pour éviter les catastrophes.

Panier pour chat

A priori, le chat dormira dans son panier molletonneux, mais ça, c’est la théorie.

Rien ne l’empêchera d’élire domicile au pied de votre lit ou sur un radiateur. Le sommeil et les chats, c’est une grande histoire d’amour. Il vous faudra tout de même investir dans un panier qui pourra accueillir votre chat si besoin est.

Prendre un lit igloo sympa et confortable pour votre chat ici.

Les gamelles

Le chat a besoin de deux gamelles différentes, une pour la nourriture et une autre pour l’eau.

Prendre une superbe gamelle en bambou et inox pour votre matou ici.

Alimentation du chat

Ceci est un vaste sujet. Voici notre article consacré.

Jouet pour chat

N’hésitez pas à partager de bons moments avec votre chat. Jouer avec un chat est très simple. Un gadget au bout d’un fil, d’une canne ou un simple laser permettra à votre minou de s’amuser à attraper sa proie. Les lumières vives et concentrées sont très efficaces pour susciter sa curiosité mais votre chat risque de vite abandonner et se désintéresser de l’activité par frustration.

Autonome, le chat pourra très bien se divertir tout seul. A l’extérieur, son instinct de chasseur l’amènera certainement à vous ramener des cadavres surprises. A l’intérieur, vous pouvez mettre des balles à disposition et tout type d’objet susceptible de l’intriguer.

Prendre un arbre à chat vraiment cool pour que votre animal de compagnie grimpe et fasse ses griffes ici.

S’occuper d’un chaton

chaton

La loi française a rendu interdite l’adoption d’un chaton de moins de 2 mois. Il faut que la boule de poils soit sevrée pour pouvoir ensuite s’épanouir loin de sa mère.

Bien évidemment, si vous trouvez un chat d’1 mois en situation d’urgence, vous pouvez décider de le recueillir ou l’amener dans un refuge.

Si votre femelle a une portée, gardez en tête que le chaton qui vient de naître ne doit pas être manipulé. Sa mère saura s’en occuper, elle s’occupera de la toilette et de l’alimentation.

Elever un chat dès son plus jeune âge n’est pas chose aisée. Il faut gagner sa confiance, ne pas le brusquer. Lorsqu’il est encore bébé mais en âge d’être caressé, il est important de ne pas le porter. Ses agissements sont encore trop peu réfléchis et il risquerait de se blesser en se jetant par terre.

Les chatons sont drôles et mignons à observer. Pour leur développement, laissez-leur le temps de vous apprivoiser. Ils feront le premier pas vers vous lorsqu’ils seront prêts.

Cet effort d’adaptation, le chaton ne doit pas être le seul à le faire. Vous pouvez l’aider en essayant de comprendre son langage.

Les miaulements sont à identifier rapidement pour être en cohésion avec le minet. A titre indicatif, vous pouvez retenir qu’un miaulement court sur un ton aigu est souvent utilisé pour signifier sa présence.

Les ronronnements témoignent de la satisfaction du chat mais un chat qui miaule de façon répétitive signale un problème. Faim ? Soif ? Stress ? Ennui ? Soyez attentif à ce type de plaintes sonores.

Certains miaulement puissants indiquent que le chat est prêt à sortir ses griffes. La chatte en chaleur, quant à elle, poussera de longs cris aigus pendant la nuit.

Plus vous serez à l’écoute de votre chat, plus vous serez en mesure d’identifier rapidement ses besoins et requêtes.

Si votre chat est libre de sortir quand il veut, n’oubliez pas de l’identifier par un tatouage ou une puce. Vous serez ravi de pouvoir le retrouver en cas de disparition. En France, un chat errant non identifiable peut être piqué.

S’occuper d’une chatte en gestation

La reproduction des chats dépendra de votre décision. Si vous avez stérilisé votre chatte, vous n’aurez pas de risque de grossesse.

Une chatte qui attend des chatons devient vulnérable, il est donc important d’augmenter les soins qui lui seront apportés.

Une nourriture de bonne qualité et un panier situé au calme loin de toute agitation lui sont nécessaires.

Veillez toutefois à garder la femelle active, pour sa santé et celle de sa progéniture. Si vous soupçonnez une grossesse, un rendez-vous chez le véto s’impose, il vous conseillera et confirmera le diagnostic.

Bien caresser un chat

L’art de caresser un chat consiste à ne pas l’agacer. Chaque chat à ses préférences. Toutes les zones de son anatomie ou presque sont potentiellement ses préférées. Mais vous ne le saurez pas avant d’avoir essayé.

Soyez attentif à sa réaction et n’insistez jamais si ça semble lui déplaire. Par exemple, grattouiller derrière les oreilles est une caresse agréable pour de nombreux chats tandis que caresser le ventre peut mettre votre bête sur la défensive très rapidement et vice et versa.

S’occuper d’un vieux chat

Avec l’âge, la santé du chat peut vite se détériorer et ce, malgré tous les soins que vous avez pu lui apporter.

A partir de 10 ans, le chat devra rendre visite au vétérinaire fréquemment. Il n’est pas rare de croiser de vieux chats aveugles ou sourds. La cécité touche de nombreux chats âgés.

Mais n’attendez pas qu’il devienne un vieux mistigri pour effectuer des contrôles chez un spécialiste. Beaucoup de maladies peuvent toucher votre chat en pleine force de l’âge.

Des visites chez le vétérinaire permettront de contrôler le poids de votre chat car si celui-ci ne sort jamais, la sédentarité pourrait l’amener à devenir un chat obèse. A contrario, s’il sort régulièrement, certaines maladies liées aux parasites le guettent.

Lorsqu’ils sont âgés, les chats pourront paraître déprimés ou stressés, la perte de certaines de leurs facultés essentielles peut les rendre complètement apathiques.

Il faut s’assurer que votre chat s’alimente dans ces moments-là. Veillez à rester jovial et joueur avec votre chat malgré sa baisse de tonus.

L’espérance de vie d’un chat domestique est de 15 ans environ. L’âge des chats en âge humain n’est pas proportionnel. 1 année humaine équivaut à 16 ans chez le minet mais 15 années humaines équivalent à plus de 70 chez ce félidé.

Occuper un chat pendant son absence

Un chat seul, est-ce un chat qui s’ennuie ? Probablement. Sous ses airs indépendants, le chat a besoin de contact et d’un environnement vivant.

S’il n’a pas de compagnon de jeu pendant votre absence, il pourra très bien le vivre. Même si la solitude peut devenir pesante pour lui après plusieurs jours. Vous pouvez remédier à cela en augmentant la variété de jouets mis à disposition et en créant une atmosphère rassurante par la musique.

Essayez également d’aménager un coin à hauteur de la fenêtre. Les chats aiment généralement observer l’extérieur.

En ce qui concerne les visites pendant les vacances, trouvez quelqu’un de disponible pour s’occuper de votre chat. Une personne de confiance qui pourrait passer tous les jours pour aérer, changer l’eau, la litière et les croquettes.

Si vous en avez l’occasion, pourquoi ne pas faire appel à un cat-sitter ?

La cohabitation d’un chat avec un chien

chat chien

Dans la culture populaire, chiens et chats ne font pas bon ménage. Si des tensions peuvent survenir, elles ne sont pas inévitables.

Certains mammifères d’espèces différentes s’entendent très bien. Avant d’adopter une nouvelle bête, chien comme chat, observez le comportement de votre animal domestique en le mettant en contact avec les animaux de vos amis, voisins ou familles. Cela pourra déjà vous donner une indication sur son comportement futur.

Est-il agressif ? Indifférent ? Affectueux ? Il est important de bien réfléchir et connaître ses animaux avant d’en introduire de nouveaux dans votre maison.

Pour leur bien-être et le vôtre, il est nécessaire que vos animaux vivent en harmonie bien que les gentilles chamailleries peuvent être tolérables.

Notons également que les problèmes de cohabitation peuvent apparaître entre même espèce. Un chat qui vit dehors peut avoir des difficultés à s’entendre avec un chat plus casanier.

De la même manière, certains chats sont très joueurs et d’autres plus tranquilles, deux modes de vie différents qui peuvent s’accorder ou entrer en conflit.

Races de chats

Vous en savez plus sur les chats et leur adoption, après avoir écumé le web de toutes ses vidéos de chats, vous pouvez enfin passer à l’étape suivante et élever votre propre minou.

Le choix de la race dépendra de vos préférences et budget. Un chat de race comme un Maine Coon, un siamoisou un Sacré de Birmanie sera beaucoup moins abordable qu’un chat européen.

Il en est de même pour le budget mensuel nécessaire à l’entretien d’un chat angora persan ou à poil court.

Enfin, concernant les allergies, sachez que ce sont davantage les femelles que les mâles qui ont un élément allergène présent dans leur salive.

Il ne vous reste plus qu’à trouver un nom pour votre chat !

Vidéo chat

Sur Youtube, découvrez cet étonnant documentaire sur les chats :