S’occuper d’un chien sans stress (en 9 choses importantes)

Comment s’occuper d’un chien ? Le meilleur ami de l’Homme et fier descendant du loup est certainement l’un des animaux les plus populaires. Il amuse les uns, protège les autres et s’avère être un formidable animal de compagnie.

Le chien est normalement vif et actif, sa présence laisse rarement indifférent. Ce mammifère possède un instinct animal toujours très développé malgré des millénaires de domestication.

C’est pourquoi il est important de connaître ses besoins, habitudes, son comportement avant d’adopter un chien. On vous donne toutes les informations utiles pour ce faire.

L’adoption d’un chien

chien

Avant d’adopter un chien, il faut prendre en considération plusieurs paramètres. Etre réaliste sur les possibilités de partager sa vie quotidienne avec une bête, choisir un toutou qui ne se sentira pas trop à l’étroit dans votre maison ou votre appartement, prendre un chien qu’on est capable de gérer apprendre à le faire, connaître le budget mensuel que la race de chien sélectionnée implique et enfin savoir exactement pourquoi on souhaite adopter un chien afin de déterminer si ce sont de bonnes raisons.

Sachez que s’occuper d’un chien demande un gros investissement personnel et financier. Pour le bien-être de votre futur compagnon, n’achetez pas un chien pour faire plaisir à vos enfants, imiter la voisine ou sur un simple coup de coeur (même si décidément, ce chien serpillère nommé Komondor est adorable ou bien le Chow-chow est vraiment trop mignon).

Evitez d’acheter un chien si vous ne vous sentez pas prêt à le sortir régulièrement, que vous n’êtes pas du genre patient ou que votre habitation est trop petite par exemple.

Après avoir réfléchi à tous ces points, pesez le pour et le contre, vous pouvez commencer à faire vos recherches sérieusement.

Consultez régulièrement les petites annonces de particuliers où on propose la vente de chien et très souvent des chiots. Visitez les refuges, chenils et associations vouées à la protection des animaux. Contactez des éleveurs professionnels ou rendez-vous dans une animalerie.

Veillez à être attentif au comportement d’un chien avant de l’adopter, un chien apathique ou a l’hygiène douteuse pourrait malheureusement être malade.

Dans la mesure du possible, pour adopter son premier chien, il est recommandé d’être accompagné d’un connaisseur, un ami ou de la famille qui sauront déterminer plus facilement que vous l’état de santé du chien que vous envisagez d’adopter.

Sous le nom de chien – ou canis lupus familiaris – se cachent plusieurs races toutes différentes les unes des autres. Chacune ayant ses propres besoins et son propre caractère.

Lorsqu’on habite en appartement, il est possible d’adopter un chien. Même si toutes les races seraient bien plus heureuses avec un accès illimité à l’extérieur, certaines races de chien peuvent s’acclimater facilement à un petit espace. Ce n’est pas le cas du chien de chasse ou du chien de berger pour qui un jardin serait idéal.

Toutefois, vos possibilités d’adoption ne se limitent pas pour autant au Chihuahua si vous vivez en appartement. Il est même possible d’élever un pitbull hyperactif mais il s’agira de le sortir très souvent pour qu’il dépense son énergie à sa guise.

L’anatomie et les besoins physiologiques de certaines races de chiens impliquent d’organiser des promenades plus ou moins sportives. A contrario, si vous avez un grand jardin, ce n’est pas une raison pour laissez votre chien gambader sans trop s’en préoccuper. Il a besoin de voir de nouvelles choses, découvrir de nouveaux lieux pour s’épanouir.

Pensez également avant de craquer pour une adorable boule de poils comme le shiba ou le husky que ce type de chien provient d’une contrée lointaine. S’ils supportent la chaleur, il auront des besoins particuliers en été comme boire beaucoup et rester à l’ombre.

Ce genre d’information est cruciale car si vous ne répondez pas aux besoins précis de votre chien, sa santé peut en être impactée négativement.



Se préparer à l’adoption d’un chien

Pour se préparer à l’arrivée d’un chien, il est indispensable de se documenter et se renseigner sur son espèce. Si le chien est intelligent, oubliez ce que vous savez sur les chiens célèbres, comme Scooby-Doo ou Lassie.

Elever un chien demande de la patience, tout ne sera pas acquis facilement. La question des besoins est par exemple assez complexe, tant pour les chiots que pour les chiens adultes qui viennent d’emménager. Le changement peut être difficile à assimiler et même si vous avez adopté un chien bien dressé, il peut avoir besoin d’un temps d’adaptation relativement long pour prendre ses marques, instaurer de nouveaux repères et s’adapter à votre mode de vie.

Pour qu’un chien devienne votre fidèle compagnon, il vous faudra passer du temps, essayer de le comprendre et partager des instants de complicité qui vous feront gagner sa confiance.

Qu’il s’agisse d’un grand chien ou d’un petit chien, qu’il vive partiellement à l’extérieur ou continuellement sous votre toit, faites de l’espace dans votre maison. Pour les premiers jours, rangez les bibelots et les différents objets de valeurs qui traînent éventuellement au sol.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un chien de grande taille pour vivre de petites catastrophes. Les premières semaines, il vous faudra observer et analyser le comportement de votre chien pour répondre au mieux à ses besoins et vite imbriquer vos habitudes respectives.

Ajoutons que contrairement à l’expression populaire « s’entendre comme chien et chat », ces deux animaux peuvent tout à fait se tolérer, voire beaucoup s’apprécier.

Consultez aussi notre article complet sur l’alimentation du chien.

Habitat du chien

Meilleur ami de l’homme, le chien vous suivra naturellement partout où vous irez. On vous conseille donc de lui laisser cette liberté dans la mesure du possible. Le maximum d’espace disponible pour votre chien sera le mieux mais bien évidemment, vous pouvez lui interdire certaines pièces.

Quand on a un chien, il faut également être vigilant à ne pas laisser de choses dangereuses dans la maison (outils, meubles bancals, produits ménagers…).

Son panier pourra être placé dans un endroit calme mais parfois animé toutefois. Ses gamelles pourront être placées dans la cuisine. Il faudra une aire de jeu pour votre chien qui s’additionnera à l’espace libre déjà accessible.

S’il a un accès au jardin, offrir une niche confortable et bien isolée est important pour un chien. Avoir une niche à l’extérieur ne signifie pas que le chien n’a pas besoin de panier à l’intérieur.

Dehors, déterminez un lieu pour qu’il fasse ses besoins et vérifiez bien les éventuelles sorties pour qu’il ne s’échappe pas.

Offrir à son toutou une superbe niche avec plancher amovible pour nettoyage facile ici.

Prendre des gamelles en inox pour votre chien (ou même votre chat) ici.

Jouer avec son chien

L’un des plus beaux moments vécus entre un maître et son chien est sans aucun doute lié aux loisirs. Très joueur et actif de nature, le chien apprécie tout ce qui peut le divertir.

S’il est accompagné d’autres chiens, c’est encore mieux. Quoiqu’il en soit, jouer avec son chien est important pour développer une complicité, mais aussi pour qu’il se défoule, développe ses capacités motrices et reste en bonne santé.

A l’extérieur, le lancer de balle et frisbee sont très populaires. Il faut néanmoins faire attention à ne pas utiliser une balle trop petite qui risque d’étouffer le chien.

A l’intérieur, les chiens peuvent jouer des heures avec les Kong, ces jouets à mastiquer indestructibles et parfois rebondissants. Tout jouet qui couine et émet des sons est le bienvenu dans le parc de votre chien.

Certains jeux en bois visent à développer l’intelligence de son chien par de petits défis. Une récompense attend votre toutou à la fin de l’activité.

La promenade est un moment important et indispensable au quotidien, quelque soit la race de chien. Si possible, emmenez votre chien dans de grandes étendues où il pourra courir librement sans être tenu en laisse.

Il est néanmoins important de respecter la loi concernant la catégorie de votre chien. La majorité des chiens fonctionne sur le modèle effort/récompense. C’est un moyen d’entretenir la motivation de votre chien.

Prendre un lot de jouets pour gâter votre chien ici.

S’occuper d’une chienne enceinte

Une chienne qui attend des petits demande des soins particuliers et davantage d’attention. En période de gestation, la visite chez le vétérinaire est inévitable pour assurer le bien-être de sa chienne et des futurs chiots.

La nourriture doit être de très bonne qualité (quitte à oublier ses idéaux de chien vegan), la chienne doit continuer à faire des efforts même si elle a besoin de repos. Les câlins sont les bienvenus.

Les premiers signes d’une grossesse sont très tôt visibles, la femelle enceinte peut perdre son appétit, avoir une baisse de tonus, ses mamelles seront plus développées que d’habitude.

Chez la femelle enceinte, les fluides vaginaux sont également un très bon indicateur de grossesse. Certains de ces symptômes peuvent être confondus avec ceux de maladies fréquentes chez les chiens. Il convient donc de se rendre chez le vétérinaire pour confirmer le diagnostic.

La reproduction des chiens dure quelques minutes et la gestation s’étend sur 2 mois en moyenne. Vous aurez le temps de préparer l’arrivée des bébés chiots.

S’occuper d’un chiot

chiot

Pour s’occuper d’un chiot issu d’une portée, vous pouvez compter sur votre chienne pour éduquer en grande partie ce bébé chien. En tant que maître, il faut toutefois être attentif au moindre besoin.

Pour s’occuper d’un chiot qui a été retiré à sa mère, il faudra s’armer de patience et d’affection. Ce sont des animaux sensibles pour qui l’amour maternel sera vécu comme un véritable manque.

Les premières semaines, les chiots peuvent pleurer régulièrement. Soyez présent dans la mesure du possible, entourez-les, câlinez-les et comprenez-les.

Il sera très important de placer le panier loin de tout courant d’air. Pour la nuit, il peut être judicieux de laisser une bouillotte dans le panier du chiot. La chaleur pourra lui rappeler celle de sa mère.

En fonction de sa morphologie, votre chiot pourra rester de petite taille ou grandira considérablement. C’est pourquoi il faut prendre les bonnes habitudes tout de suite.

Même si c’est difficile et très tentant de le laisser grimper sur le lit ou sur le canapé voire même sur la table du salon, à l’âge adulte, ce type de comportement devient vite gênant. Très tôt, il est utile d’apprendre les limites à son chien et pour cela, il faut anticiper.



S’occuper d’un vieux chien

vieux chien

Les chiens prennent de l’âge rapidement. A 6 mois, le chien a l’équivalent de 15 ans chez un humain et à 5 ans, il en a déjà 40. On estime l’espérance de vie d’un chien à 14 ans en moyenne.

Qui dit vieillesse dit aussi maladie. Pour garder son chien en forme le plus longtemps possible, il faudra le nourrir correctement, lui permettre de se dépenser comme il se doit.

Un vieux chien doit être contrôlé fréquemment par un vétérinaire. Il sera plus sensible aux parasites que durant sa  jeunesse. L’un des premiers soucis liés à l’âge qui peut se déclarer dès l’âge de 10 ans est la surdité.

Médor peut également tomber dans un état proche de la dépression et devenir complètement apathique. Ses sens ne répondent plus aussi bien et il n’est pas rare de le voir uriner dans la maison.

Toutefois, il ne faut pas tout imputer à la vieillesse, un chien qui tousse, ne mange plus et qui est très fatigué avec des yeux rouges peut cacher une maladie. Il faut dès lors contacter les services canins ou un véto pour se rassurer sur l’état de son chien.

Dresser son chien

L’éducation se distingue du dressage. Eduquer son chien permet de cohabiter sereinement avec lui. Il répond à votre appel, ne grignote pas le canapé en cuir, n’aboie pas après tout ce qui bouge et fait ses besoins dehors.

Le dressage est un niveau supérieur de l’éducation. Il s’agit d’apprendre à obéir dans l’optique de faire des tours notamment.

Il existe plusieurs types d’apprentissage. On peut citer par exemple le conditionnement opérant, le conditionnement classique, l’apprentissage social par observation et le mimétisme.

Il existe des associations permettant de se former au dressage de chien. Grossièrement, bien l’éduquer consiste donc à se faire respecter par son chien et bien le dresser consiste à apprendre des actions complexes à son chien.

Un chien obéissant n’est pas un chien terrorisé. Il s’agit d’être ferme et non agressif.

Quant aux déjections canines, elles sont en grande partie responsables de l’insalubrité des villes.

Si en France de plus en plus de mairies prennent des mesures drastiques pour dissuader les propriétaires de chien d’abandonner les matières fécales de leurs animaux de compagnie sur le trottoir, on pense notamment à la ville de Brive-la-Gaillarde qui prévoit une amende de 200 euros.

A l’échelle nationale, cette incivilité est passible d’une amende de 35 euros.

En effet, il est interdit de laisser des déjections canines sur la voie publique, les trottoirs et les espaces verts. Cette interdiction liée à des règles d’hygiène évidentes a conduit à la mise en place de plusieurs dispositifs tels que les distributeurs gratuits de sacs poubelle destinés au ramassage des excréments et les parcs à chiens qui permettent à la fois de laisser les chiens se défouler et de faire ses besoins.

Bien évidemment, le caca de chien doit être ramassé dans ce cadre également.

Si vous voyagez avec votre chien, tenez compte des règles et lois sur les déjections en vigueur dans le pays. En effet, certains pays sanctionnent les propriétaires qui ne ramassent pas les crottes de leur chien. Alors à l’étranger, on garde ses bonnes habitudes !

Occuper un chien durant son absence

La question fatidique lorsqu’on adopte un chien est comment occuper son chien pendant des heures. Quand on travaille, le chien peut rester de longs moments seul et ce n’est pas toujours évident pour lui.

Un chien qui s’ennuie mettra le bazar dans la maison et sera très malheureux. Les aboiements intempestifs d’un chien peuvent traduire cette solitude.

Pour pallier à cela, il faut connaître son chien à la perfection, ses activités favorites, celles sur lesquelles il passe le plus de temps en votre présence.

Vous pourrez lui proposer un jouet d’occupation exclusivement pendant votre absence. L’une des astuces est de faire une longue balade avant de vous rendre au travail. Mais tout le monde ne peut pas se permettre cela.

Quant à adopter un second chien pour faire de la compagnie à votre premier toutou, c’est une solution qui doit être mûrement réfléchie, en terme de budget mais aussi de compatibilité entre animaux.

Pour s’occuper d’un chien pendant les vacances, on peut confier son chien à une personne de confiance. Il y a également de nombreux services canins qui s’engagent à s’occuper de votre chien contre rémunération.

Vidéo chien

Sur Youtube, voici un beau reportage sur les chiens :